Baz'art : Des films, des livres...

jeudi 25 février

Un casting de rêve pour le PROFESSION : ACTEURꞏTRICE prévu le 8 mars en prime sur CANAL

 Dans l'émission Profession que Canal plus diffuse depuis trois ans,  des gens viennent expliquer pendant  plus d'une heure  à un animateur- Antoine de Caunes a vite remplacé l'animateur du début  Michel Denisot - comment ils exercent leur métier, dans une forme à la fois dépouillée et élégante, autour d’une table.

Après avoir réuni des cinéastes, des philosophes, des chefs cuisiniers, des ministres, des créateurs, des policiers, des navigateurs, des romanciers ,  des dessinateurs de BD, des navigateurs, des  médecins urgentistes et bien d'autres c'est la profession de comédien qui est mise en avant dans la prochaine émission prévue le 8 mars prochain, celle de comédien 

unnamed - 2021-02-24T192922

Un casting superbe, où la parité est respectée et que de grands comédiens d'aujourd'hui au choix de films incontournables, est  réuni autour de la même table pour échanger autour de ce métier  si convoité :
Virginie Efira
Adèle Exarchopoulos
Vincent Lacoste 
Pierre Niney
Karine Viard 
Roschdy Zem
Ils évoquent durant 90 minutes leurs débuts, les castings,  les premières sensations sur un plateau, ce qui les anime, les moments de grâce et des anecdotes de tournage.
Ils nous racontent comment leur est venue l'envie de ce métier, comment ils sont arrivés par vocation ou hasard à l'exercer, la vision qu'ils en avaient avant, celle qu'ils en ont aujourd'hui, les castings, le choix des rôles...
https://www.premiere.fr/sites/default/files/styles/scale_crop_1280x720/public/2018-05/20_ans_decart.jpg
 Autant de sujets sur lesquels ils peuvent ici s'exprimer en dehors de tout exercice promotionnel. Antoine de Caunes a également proposé à chacun et chacune de choisir un extrait de film qui les a particulièrement marquéꞏeꞏs et de nous expliquer pourquoi. 

Notre avis : On passe  un excellent moment devant. cette émission qu'on ne peut que vous recommander.. le principe de la table ronde est très bien exploitée, les comédiens interrogés racontent quelques anecdotes souvent passionnantes et leurs choix de films ( L'impasse pour Roschdy Zem, Short Cuts pour Karine Viard, Elephan Man pour David Lynch) sont aussi incontournables que judicieux  .

Le tout orchestré de main de maitre par un Antoine de Caunes qui connait bien la profession pour l'avoir exercé en maintes occasions .

Le  nouveau numéro de l’émission Profession, version 90 minutes, sera diffusé à 21h en prime lundi 8 mars pour la première fois.
(Puis en replay sur Mycanal)

Posté par Bazaart à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Solitudes; Niko Tackian : sueurs froides dans le haut Vercors

 

 

9782702166253-001-T

 "Le relief s’inclina dangereusement, brûlant les muscles des ses cuisses et provoquant une telle montée de chaleur dans son organisme que Nina sentit la sueur ruisseler sous ses vêtements. La combe Male portait bien son nom et leur rythme se ralentit nettement, si bien qu’elle fut obligée de mendier plusieurs pauses pour pouvoir continuer à avancer."

Garde-nature dans le massif du Vercors, Elie Martins part à la poursuite d’un loup solitaire, quand il remarque des traces qui va l'amener à découvrir un corps pendu d'une jeune femme. Il appelle aussitôt la police. La lieutenante Nina Melliski est immédiatement convoquée sur place.

 Elle se rend compte  que dans le dos tailladé et meurtri de  la victime sont inscrites sept lettres en Grec Ancien : αλήθεια, ce qui signifie "Vérité."

. Elie, qui  connait bien  ces  inscriptions  pour porter les mêmes dans le dos, aurait t- il quelque chose à voir avec ce crime horrible?niko-4

Plongeons en ce dernier jeudi polar de février dans le nouveau cauchemar éveillé de Niko Tackian, déjà auteur d'un excellent polar enneigé,  Avalanche Hôtel en 2019.  page-turner  efficace qui  plongeait  le lecteur dans la psyché humaine et la construction de la mémoire.

On aurait pu redouter que "Solitudes" soit une pale rescusée d'"Avalanche hotel," heureusement il n'en est rien.

"Solitudes "est en effet un roman bien moins psychologique et bien plus physique que le précédent.

Il faut savoir que Nico Tackian, qui n'aime pas rester sur des choses déjà faites, a su, en deux ans, faire évoluer son style de manière positive.

Il a ainsi délibérement densifié  les personnages secondaires  ( Jacques et Reda notamment ont une belle épaisseur) et les descriptions de lieux, à tel point qu'on a  vraiment l'impression d'être plongé dans ce Vercors des sommets avec ce froid et ce brouillard qui transperce tous les pores.

L’auteur sait ménager ses effets et nous insuffler un lancinant suspens rondement mené qui exploite parfaitement le potentiel du décor.

Avec "solitudes",  polar tendu en permanence, Tackian prouve qu'il n'a pas son pareil pour tisser des thrillers grand public, qui ne sacrifie pas le style à son efficacité narrative ! 

 

 

Solitudes, Nico Tackian, Calmann- Levy, 19.50€, janvier 2021

 

Posté par Bazaart à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 24 février

J’ai vu naître le monstre: Samuel Laurent, le décodeur de l'info, pointe les dérives de Twitter

 PLAT1_Monstre (1)

"Twitter est devenu le lieu où l'information se fabrique, mais aussi une plateforme qui permet de manipuler des opinions, de diffuser des intox, de faire connaitre, voire d'élire, des démagogues vociférants. Un réseau prêt à écarter les nuances, les faits et le contexte, au profit de la condamnation morale de l'indignation permanente, du harcèlement en bande organisée."

Dans J’ai vu naître le monstre ; Twitter va-t-il tuer la démocratie ? le journaliste Samuel Laurent, fondateur des Décodeurs du Monde, revient sur l’histoire et les spécificités du réseau social.

Ce livre, qui vient  juste de paraître aux  éditions Les Arènes, retrace avec précision la naissance et la montée en puissance du petit oiseau bleu.

 L'auteur a été parmi les plus ardents utilisateurs de ces réseaux  dès ses débuts en 2008,  comme chez toute une génération de journalistes qui se voyaient alors, comme il le dit lui même,  comme les “gardiens du temps de la révolution numérique” et qui voyait en Twitter la promesse d'une démocratie sans filtre. 

Samuel Laurent s'est en quelque sorte  grisé de faire partie de cette avant garde et postait une cinquantaine de tweets par jour dans les années 2012/2013.

Malheureusement, après plusieurs épisodes  peu reluisant qu'il raconte en détail dans son livre, il est revenu totalement désabusé de ces années d'utilisation qui l'ont poussé proche de la dépression. 

La violence est consubstantielle à la culture de Twitter », analyse le journaliste Samuel Laurent

Avec les Décodeurs du journal le Monde,  il aura essayé avec ses autres collégues, comme une sorte de Don Quichotte,  de  réguler et de faire le tri dans les nombreuses fake news colportés par les twittos quelque soit leurs partis politiques ou convictions.

 Il aura fini sa mission exsangue, totalement lassé par l’indignation permanente érigée en mantra collectif de Twitter, sans oublier  la diabolisation des idées contraires et de l'absence de modération digne de ce nom, pratiques que l'utilisateur de Twitter au quotidien que nous sommes ne peuvent que déplorer  .

Twitter teste une nouvelle étiquette pour les retweets avec commentaires

Pour lui, Twitter,  "L’outil dont on imaginait qu’il allait permettre la fin des dictatures s’est transformé en une machine à diviser, à créer des camps et des oppositions, souvent plus virtuelles que réelles."

Après avoir essuyé plusieurs vagues de cyberharcèlement, Samuel Laurent aura  fini par jeter  l’éponge en 2019 et pris ses distances avec Twitter, qu’il n’utilise plus que pour s’informer et pour promouvoir des articles.

 Revenant avec précision et énormément d'a propos sur l’historique du réseau, Samuel Laurent démontre sans peine tous les dangers et dégâts  et autres dérives de ce  réseau social qui peu à peu s'est transformé  en un gigantesque ring de boxe .

Documenté et captivant, ce témoignage brut et parfois assez terrifiant sur l’évolution de Twitter depuis une décennie passionnera tous les mordus de réseaux sociaux, qui ne peuvent s'empecher, comme nous, d'y aller chaque jour, et ce, malgré les dérives continuelles.

J'ai vu naître le monstre - Twitter va-t-il tuer la #démocratie ? par Samuel Laurent - Éditeur  Les Arènes, 11 février 2021 

Posté par Bazaart à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Concours BASTA CAPITAL 3 DVD à gagner d'une comédie potache et irrévérencieuse

basta capital

Le film BASTA CAPITAL de Pierre Zellner sortira le 3 mars 2021 en DVD.

Retrouvez notre chronique ici même 

Les principaux patrons du CAC 40 sont enlevés et gardés en otage pour faire chanter Macron et ainsi l’obliger à faire une vraie politique de gauche.

Une comédie potache et irréverencieuse, un  film anarchiste et libertaire comme on en faisait dans les années soixante-dix. 

Dotation du concours 

3 DVD  du film "Basta capital " à gagner 

Pour participer il suffit de remplir le formulaire suivant  

Les réponses figurent dans la chronique du DVD dont le lien est donné en début d'article.

Et ceux ou celles  qui nous suivront sur mon compte Twitter ou/et ceux ou celles qui auront liké notre page Facebook auront droit à une chance supplémentaire (mais il faudra nous communiquer votre pseudo, évidemment si vous n'en avez pas,  cela ne vous empêche pas du tout de jouer).

   - Concours réservé à la France métropolitaine-

Fin du concours : le mercredi 10 mars 2021

Merci à Destiny Film.

Le Théâtre le Funambule propose sa pièce "Un cadeau particulier" à voir en ligne sur Opsis TV

cadeau particulier

Comment le secteur de la culture survit-il en ces temps de pandémie et de fermeture de salles de spectacle ?

Certains acteurs culturels, comme le théâtre Le Funambule, n’attendent pas la réouverture de leur salle de spectacle pour proposer des spectacles.

Ainsi, depuis le 17 février le très joli théâtre, installé en plein cœur de Montmartrepropose toute une programmation théâtrale exclusive à la manière de la fameuse émission Au théâtre ce soir.

Le théâtre  alterne une programmation théâtrale virtuelle au Funambule Montmartre, soit en direct, soit à la demande sur la  chaine dédiée, en partenariat avec Opsis TV (www.opsistv.com).

Cette chaine a pour vocation de proposer du théâtre de manière continue aux spectateurs, mais aussi de diffuser nos spectacles auprès de gens qui n’y ont habituellement pas accès. 

opsis

Parmi ces pièces on a pu voir  Un cadeau particulier, la dernière comédie de et avec Didier Caron lors de sa retranmission en live le 17 février dernier,  avec des échanges entre les comédiens et le public , à l'issue de la représentation.

"Un cadeau particulier"  part certes d'un postulat assez classique : un diner entre proche qui tourne au vinaigre suite au cadeau d'anniversaire donné par le meilleur ami de l'hôte mais réussit à dépasser rapidement le pitch de départ.

L'expérimenté Didier Caron qui est à la fois l’auteur, le metteur en scène (en collaboration avec Karina Marimon) et l'interprète du rôle d’Eric, celui qui fête son anniversaire, a souhaité, à travers cette comédie, aborder le thème de l’image que l’on renvoie aux autres et celle qu'on pense avoir. 

Un cadeau particulier", où la réjouissance des sentiments - PRESTAPLUME

Il nous propose ainsi une comédie toute en finesse avec des pointes d’humour grinçant  des dialogues qui font souvent mouche et une écriture  juste et sincère.

Un humour décapant contre ces  choix de cadeaux qui se veulent originaux et qui peuvent foutre en l'air une  belle amitié. 

Bénédicte Bailby et Christophe Corsand composent des personnages vrais et attachants , efficacement mis en scène par l'auteur  et contribuent  largement à faire de cette pièce un vrai moment de détente à ne pas bouder en ces temps de disette culturelle !  

Un cadeau particulier est disponible jusqu'au 04/04/21  en replay (3€).

Depuis  le 18 février, la programmation complète  du Théatre le Funambule est disponible en vidéo à la demande. Elle est composée de 3 spectacles tout public :

• Un Cadeau particulier de Didier Caron • Main basse sur le Magot d’Arnaud Cassand • Cabaret Louise de Régis Vlachos

 Au programme, des diffusions des pièces emblématiques qui ont foulé sa scène et des interactions avec le public connecté lorsque ces spectacles sont joués en direct à voir  sur Opsis TV

Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,