images

 ... cher payé.... c'est le cas de le dire

L'ambition de l'auteur est d'écrire  un  roman noir  qui retrouverait l'âme des   San Antonio, avec des dialogues truculents et  des personnages pittoresques autour d'une  bande de pote qui vont être dépassés par l'arnaque qu'ils mettent en oeuvre.

 Malheureusement,  aprés  un prologue  et 50 premières pages plutot prometteuses où perçent des prémisses de chronique sociale à la Izzo ou Jonquet,   l'intrigue s'enlise trés vite dans  une histoire d'arnaque gratinée d'espionnage militaire  et plombée par des dialogues qui sonnent faux,  faisant irrémadiablement  penser à du mauvais Audiard.

   De plus,  les personnages secondaires n'ont aucuune épaisseur psychologique, et l' évolution de l('anti) héros , Jean Mi  qui passe de looser  total  à celui de cerveau du casse  semble trop brutale pour être crédible.

L'épilogue, moins prévisible que le reste, sauve un peu la mise, mais hélas, l'intéret était retombé depuis longtemps.