indexA Sète, Fabienne Bourrier, Capitaine de police, passe la majeure partie de son temps à traquer les sans-papiers et clandestins de tous horizons. Sa routine policière est perturbée par la mort d’Olga, une jeune prostituée.
Un suicide apparemment. Mais Olga était traquée et avait un fils, Ilan.
Animée par un sentiment de compassion qui la surprend elle-même, Fabienne part sur les traces de l’enfant disparu.

 Coup d'éclat a été présenté un peu partout ( notamment par ses producteurs et par la presse)  comme un polar social, et les incursions du cinéma français dans les problèmes de société  sont suffisamment rares pour  ne pas négliger cette tentative du réalisateur  José Alcala dont le premier film Axel  était plutot passé inaperçu lors de sa sortie en 2005.

Or, si la toile de fond de l'intrigue prend racine dans le milieu des sans- papiers et de la prostitution, le film est  finalement  moins un polar social qu'un portrait de femme à la dérive.

Le fait que cette femme soit une lieutenant de police chargée d'enquêter sur la mort d'une prostituée russe semble plus accessoire que l'étude de sa personnalité et de ses habitudes de vie ( célibataire, vivant  avec son chat  et sa vielle mère dépendante et rongée par  des  tragédies intimes que l'on devinera sans jamais les connaitre totalement ).

Cette prédominance de la chronique de meurs sur la chronique sociale est accentuée par la performance exceptionnelle de Catherine Frot que l'on avait plus vu dans un rôle aussi fort depuis longtemps, et qui, du coup, parasite un peu tout le reste du  film, reléguant les personnages secondaires autour d'elle, ses collègues et les personnes qu'elle croise dans le cadre de son enquête, comme simples faire valoir.

Coté mise en scène, le parti pris du réalisateur de coller au plus près de son héroiïne,  dans un souci  constant de réalisme  (la ville de Sète , jamais magnifiée, était par exemple  plus en mis en valeur dans la graine et le mulet ) sied à la crédibilité de l'histoire, mais   ne peut  nous empecher de penser qu' avec un peu plus de rythme aurait permis d'acquérir une certaine tension, inhérente à tout  grand polar qui se respecte.

Autrement dit, le film n'est certes pas le coup d'éclat qu'il prétend être dans son titre , mais il  en  reste quand même une oeuvre intéressante et intelligente.