allen

A l'heure où cette chronique paraitra (elle a été écrite à sa sortie en salles), Monsieur Allen aura déjà tourné 3 autres films, et surtout aura monté les marches du festival de Cannes 2011 avec Midnight in Paris, sa vision de Paris  avec notre  Carlita. 3 ans auparavant, Woody avait déja fait sensation avec ce film tourné en Espagne, un de ses meilleurs des 10 dernières années, avec Match Point.

Comme Monsieur Allen sort un nouvel film tous les ans, il est de bon ton de qualifier l'opus  de l'année de "bon" ou "petit" Woody Allen. "Vicky Christina Barcelona" est incontestablement un bon cru, et mérite  la réputation flâteuse glanée à Cannes.
Hymne épicurien aux plaisirs de la vie, à la fois drôle et léger,  avec une bande originale magnifique, mais film  également  lesté d'une mélancolie certaine ( quelque soient les choix que l'on fait, on restera éternellement insatisfaits), ce film est comme presque tous ses films superbement dialogué (on aimerait avoir autant de répartie dans la vie) et met incroyablement en valeur ses 3 actrices, notamment la moins connue du lot.

A voir sans hésitation pour les plus fervents alleniens, comme pour les novices.
Un seul bémol : l'omniprésence d'une voix off (je suis pourtant assez adepte de ce genre de procédé généralement) qui surligne ce qu'on voit sur l'écran, mais cela n'entrave pas vraiment le plaisir ressenti...