Ne pas se fier au titre qui fait penser à un harlequin mal dégrossi : à moi pour toujours est un superbe kasiske portrait de finesse et d'intelligence sur une femme de 40 ans, quelque peu déprimée, qui reçoit un billet doux anonyme dans son casier à la fac, déclenchant chez elle une sorte de crise de la quarantaine, magnifiquement décrite, ainsi qu'une lente remise en cause de ses certitudes. Elle redécouvrira son pouvoir de séduction et des sentiments qui étaient les siens avant son mariage, tout en s'éloignant de ses proches et en perdant toute notion de la réalité.

On est vraiment emporté par ce roman qui contient à la fois beaucoup de suspense et des observations très justes et réfléchies sur la vie de couple et de mère et sur l'amitié.
Le livre nous emporte jamais là où on l'attend, les rebondissements sont totalement inattendus et toujours au plus près de la véracité des sentiments.