11 juillet 2011

L'homme qui voulait enterrer son passé, Kennedy n'a qu'à bien se tenir

Dans une de mes dernières chroniques cinéma, j'ironisais sur le manque d'imagination des distributeurs ciné, qui se contentaient de décliner à l'infini des titres de films ayant connu un certain succès. En réalité, ce procédé est également valable pour la littérature. Prenez par exemple le 1er roman publié en France du romancier néo zélandais Neil Cross aux éditions "Belfond Noir". Si son titre original "Burial" signifie "enterrement" en anglais (bon, j'avoue  j'ai vérifié:o), l'éditeur français a brodé un titre beaucoup plus... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:02 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,