campingBon, je vais certainement passer pour un snob qui descend les films comiques français à vocation populaire, mais franchement, ca vous fait marrer, vous, la série des Camping?

Déjà pour le premier volet, j'avais eu l'impression d'être un rabat-joie car tous mes proches m'avaient prévenu que j'allais me gondoler, que Camping était enfin  une comédie française drôle, pas vulgaire et pas prétentieuse  pour un sou; et ben, désolé les gars, mais ce film m'avait vraiment laissé de marbre.

Mes zygomatiques avaient peut-être fonctionné une ou deux fois, et encore je suis gentil. Bon, il faut dire que je suis de ceux qui ont les (rares) poils sur la tête qui se hérissent devant Franck Dubosc, son coté "pour toi public", "nathalie on est toi et moi pour toujours" en faisant friser son regard bleu délavé et foncer ses sourcils rocailleux, c'est bien simple, je n'en peux plus :o). Et que dire de Mathilde Seigner, à qui je pourrais accorder la palme de l'actrice  la plus énervante et la plus poujadiste du cinéma français?

Et au delà de ces considérations pas trés objectives, reconnaissons quand même que l'ensemble du scénario m'avait paru creux,  et surtout caricatural car il réunissait  tous les clichés du camping (les pépées, le pastis, les douches, la pétanque) pour en faire un truc euh, je vais être gentil.....qui volait pas bien haut, on va dire...

Bon, ben, malgré ces fortes réticences, j'ai quand même paresseusement laissé trainer un oeil devant Canal plus qui diffusait le volet 2 de cette franchise et je me suis donc, un peu malgré moi, retrouvé au camping des flots Bleus, avec Patrick Chirac et toute sa bande, seul Gérard Lanvin ayant quitté le navire, remplacé par Anconina.

Et là, franchement, j'ai été assez consterné par le niveau global de l'"oeuvre"(?).On a surtout l'impression que la seule motivation des producteurs était de faire une suite au vu de l'énorme succès du premier volet, bref que l'aspect mercantile l'ait nettement emporté sur l'aspect créatif ou artistique.camping2

Les gags frappent par leur prévisibilité, les situations par leur coté réchauffé, et tout se traine laborieusement jusqu'à la fin, et Dubosc n'a pas forcément perdu en route son pouvoir irritant.

Camping 2 a attiré néanmoins 4 Millions de spectateurs, 1 million de moins que le premier, mais bien évidemment assez suffisamment de monde pour être rentable, et envisager une 3ème partie.

Cela étant, le public qui y est allé a semblé avoir nettement perdu de son enthousiasme par rapport au premier volet, leur rire se faisant moins franc et moins spontané, ce qui est quand même plutôt une bonne nouvelle, pour ceux qui privilégient la qualité à la quantité.