Baz'art  : Des films, des livres...
29 juillet 2011

Black Swan: quand la folie mène la danse

black swanBlack Swan, c'est un film qui avait quand même fait pas mal de buzz à sa sortie. Ce film là, je m'en rappelle, j'avais vraiment hésité à aller le voir en salles lors de sa sortie en début d'année. Et peut-être à cause de ce buzz ( un désir réccurent de ne pas systématiquement aller là où la lumière est trop pregnante), j'ai préféré le voir un peu plus tard, en DVD, une fois le soufflé un peu retombé.

 Si les oscars l'ont boudé (à part pour récompenser la prestation effectivement hors du commun de Nathalie Portman), le film a quand même eu un succès assez phénoménal à sa sortie en France (plus de 2,5 Millions d'entrée), pour une oeuvre quand même un poil plus exigeante qu'un blokbuster moyen. J'aurais pu parier, avant sa sortie, que le film aurait été culte sur le long terme, un peu comme Requiem for a dream du même réalisateur, Darren Aronofsky, mais  certainement pas qu'il y ait autant de gens qui paient pour le voir en salles.

C'est vrai, quoi, le sujet principal du film, c'est quand même la danse classique, qui n'est pas forcément le loisir le plus populaire au monde et qui est même souvent assimilée à  une certaine élite. Mais il faut croire que l'équation : ballet + Nathalie Portman + Vincent Cassel + thriller + Deren Aronofsky était suffisament excitante pour que la sauce prenne. Ajouter à la mayonnaise des critiques de la presse majoritairement fort élogieuses, ainsi qu'un efficace bouche à oreille, et voilà pourquoi 2 millions et demi de spectateurs, sauf moi , se sont rués dans les salles pour voir la si mimi Miss Portman tenter d'aller à la recherche de son coté sombre, pour trouver son "cygne noir", celui du Lac des Cygnes, dont elle a été choisie pour jouer le 1er rôle.

Et dès les premières images, on se doutera que cette quête n'ira pas sans souffrance, car forcément, si on n'est pas la fille la plus équilibrée de la terre, aller chercher à l'intérieur de soi son coté la plus sombre peut nous mener directement aux tréfonds de la folie.

Bref, vous l'aurez compris, Black Swan n'est pas vraiment une comédie, et n'est pas non plus à réserver aux âmes les plus sensibles (euh ma moitié pour ne pas la citer, qui avait peur que cela soit trop gare, alors même qu'elle est folle de danse),  car si il ya souffrance pour la danseuse étoile, souffrance il ya aussi pour le spectacteur qui frissonne  à chacun de ses hallucinations ou auto mutilations.

Ce n'est donc à se tordre de rire, mais c'est quand même un sacré bon film, et pour moi même le meilleur film jamais réalisé sur la danse( bon j'en ai pas vu non plus 150 sur le sujet, je pense).

En effet, au niveau mise en scène, Aronofsky affiche une maitrise éblouissante. Autant ses précédents film, de Requiem for a dream (trop d'esbrouffe) ou The Wrestler (trop de caméra à l'épaule) m'avaient peu convaincu, autant Black Swan m'a quand même sacrément bluffé.

La montée de l'angoisse est parfaitement distillée et dosé pour arriver au paroxysme final: cette représentation du Lac des Cygnes, entre beauté et horreur, fait  incontestablement partie des plus belles scènes de cinéma qu'il m'a été donné de voir.

Au niveau scénario et histoire, je suis sans doute plus client des univers un peu moins sombres, en tout cas avec un poil de légereté en sus (non non pas Camping, cf article de samedi dernier), mais niveau mise en scène, je suis obligé de m'incliner et dire chapeau bas à Monsieur Aronofosky. Le tutu et les ballerines vous vont sacrément bien !!!


BLACK SWAN : BANDE-ANNONCE 2 VOST HD (2011)

 

Commentaires
F
Merci Olivia d'avoir trouvé une fille emballée par le film, même si ce n'est pas toi :o)
Répondre
O
Je n'ai pas vu le film donc pas d'avis.<br /> Mais cette blogueuse a aimé: http://unechambreamoi.blogspot.com/2011/02/black-swan.html
Répondre
F
@ princesse sorna : non, non ton analyse tient parfaitement la route, je trouve, et j'y songeais moi meme hier... <br /> c'est vrai que ce sont surtout les gars autour de moi qui se sont emballés pour le film... le coté sexe, mais aussi le coté tension psychologique y est sans doute pour quelque chose... les filles retrouvent sans doute dans ce personnage féminin quelque chose de difficilement supportable pour elles... ce qui est sur ce que le film ne laisse personne indifférent...<br /> merci pour tes coms en tout cas
Répondre
P
Je pensais à qqch...<br /> P-être que le film plait davantage aux hommes, car il y avait un côté très sexuel... non ?<br /> Bon, je ne sais plus, je dis sans doute n'importe quoi<br /> En tous les cas, une grande angoisse, je trouve... la folie quoi !
Répondre
P
Mon homme a bien aimé lui...<br /> Donc chez nous, c'est 1 partout :)
Répondre
Pour en savoir plus

Webzine crée en 2010, d'abord en solo puis désormais avec une équipe de six rédacteurs selon les périodes. l'objectif reste le même : partager notre passion de la culture sous toutes ses formes : critiques cinéma, littérature, théâtre, concert , expositions, musique, interviews, spectacles.

 

Contact de l'administrateur

Envoyer un mail à l'adresse suivante : philippehugot9@gmail.com 

Visiteurs
Depuis la création 7 604 626
Fête de la musique 2024

 

La Fête de la musique revient ce vendredi 21 juin, pour sa 43e édition et s'apprête à réunir amateurs et professionnels autour d’un dessein commun : jouer, chanter, écouter et vibrer à l’unisson au sein de l’espace public.

« Faites de la musique » ! À l'heure du solstice d'été, ce mot d’ordre engageant va résonner dans toute la France métropolitaine et ultramarine, mais aussi à l’international puisque la Fête se décline désormais dans 120 pays.

Manifestation citoyenne, la Fête de la musique participe à la démocratisation de l’accès à la musique en allant à la rencontre de tous les publics, notamment les plus éloignés de la culture.

L’occasion cette année de mettre les fanfares à l’honneur. Une pratique artistique et collective activement soutenue par le ministère de la Culture à travers le Plan Fanfare, opérationnel depuis 3 ans.

FESTIVAL JEUNESSE POLAR EN VACANCES, 9 e ÉDITION

FESTIVAL JEUNESSE POLAR EN VACANCES, 9 e ÉDITION
Traditionnel rendez-vous jeunesse donné par Quais du Polar au mois de juillet, Polar en Vacances revient pour sa
9e édition les mardi 9 et mercredi 10 juillet 2024 afin de promouvoir la lecture auprès jeunes de 6 à 12 ans

Ce festival jeunesse gratuit s’inscrit dans le cadre des opérations Partir en Livre (CNL), l’Été culturel (DRAC Auvergne-
Rhône-Alpes) et Tout l’Monde dehors (Ville de Lyon). Quais du Polar propose aux petits et aux grands lecteurs de polar,
aux centres de loisirs et aux familles du territoire, de se réunir pour des ateliers d’écriture, d’illustration et de découpage,
des animations, ateliers, jeux et énigmes afin de fédérer les jeunes autour de la littérature.
 

Rencontres de Theizé
 

 

Les Rencontres de Theizé réinvestissent le château de Rochebonne pour une 13e édition, ces 14, 15 et 16 juin.

Huit nouvelles propositions de théâtre autour de la francophonie, de la poésie et du théâtre musical pour exprimer nos racines communes et notre humanité.

Bienvenue en utopie !

> Un festival de théâtre pour mettre en valeur le patrimoine.
Depuis maintenant 2012, le Théâtre en pierres dorées investit chaque année le château de Rochebonne à Theizé, le troisième week-end de juin.
Pendant trois jours, une dizaine de spectacles sont proposés aux habitants, dans la cour du château, sur son esplanade, dans sa salle des peintures mais aussi sur la pelouse, dans la bergerie ou un hangar de vignerons.

https://www.theatrepierresdorees.fr/index.php/les-rencontres-de-theize

 

 

Newsletter
144 abonnés
Suivez-moi