art de séduireSi, avec ma chronique de mercredi dernier, je me suis arreté sur un des succès de cet été, Case Départ, certains autres films français  sortis cet été n'ont pas connu la même chance. Parmi ces films, j'ai eu l'occasion d'en voir un, L'art de séduire, sorti à la fin juillet, et qui est passé totalement inaperçu.

J'aurais tant voulu aimer ce film pour plusieurs raisons :

-1. parce qu'il n'a pas bénéficié d'une sortie médiatique, sans aucune télé ni article de presse l'accompagnant.

2. car le réalisateur ( qui est venu présenter son film à l'avant première à laquelle j'ai assisté) sortait son  tout premier film de cinéma, alors qu'il est loin d'avoir la vingtaine, ni même la trentaine (allez, ne soyons pas discourtois)

3. parce que j'apprécie tout particulièrement Mathieu Demy et Julie Gayet, les acteurs principaux de ce film, acteurs qui ont connu un certain succès au cinéma au début des années 2000, et qui, depuis ont un peu disparu du grand écran.

Hélas, ce film ne va certainement pas permettre à ces acteurs de faire un come back tonitruant ni au réalisateur de tourner des films plus ambitieux.

Oh, l'art de séduire n'est absolument pas déshonorant et n'est pas une de ces comédies lourdingues et consternantes. Au contraire, certains passages instillent une vraie douce folie, notamment tout ceux où le héros du film, psychotérapeute de son état se fait enseigner des leçons de drague par un de ses patients, don juan séverement atteint. Evidemment, ces séances tournent au fiasco et Mathieu Demy excelle à jouer le dragueur qui n'y arrive pas... Mais, passé ces premières minutes drôles et enlevées, le film ne suit pas son programme ( on n'apprendra plus rien sur les techniques de séduction proprement dites), et vire à la comédie un peu molassonne qui se voudrait tant être du Woody Allen français, mais qui y échoue assez largement. art

La faute certainement à des personnages pas assez creusés pour être crédible ( malgré la performance de Demy, difficile de croire que ce psy est si maladroit avec la gent féminine), des dialogues et des scènes qui se voudraient hilarantes et décalées, et qui, pour certaines, virent carrément dans le grotesque ( les scènes de la fin avec Julie Gayet, dont le personnage est vraiment trop antipathique pour susciter l'empathie).  Quant à l'obession du cinéaste pour les poissons, trés présents dans le film, on ne voit pas trop ce que cela rajoute à l'histoire.  Sauvons quand même du film Valérie Donzelli, très touchante dans son rôle de fille un  peu fofolle et si fragile en même temps, mais en ce qui la concerne, je suis sûr que sa performance dans le film qu'elle a réalisé et qui est sorti ce mercredi, la Guerre est déclarée, et que je compte voir prochainement sera autrement plus mémorable pour les spectateurs...et pour moi, par la même occasion!!!

La bande annonce pour ceux qui voudront le voir quand même en DVD à sa sortie ( car à ce jour  il a vite disparu des salles de cinéma)


L'ART DE SÉDUIRE : BANDE-ANNONCE HD