francaisComme tout bon patriote qui se respecte, j'ai toujours aimé  connaitre l'image  donnée par les français aux yeux des étrangers, et notamment à ceux de leurs voisins européens. C'est vrai quoi, ce genre de témoignage permet de nous interroger sur nos spécificités et surtout ce que on possède au fond de nous de  bien français, ce qui nous distingue  intrensèquement des autres pays.

Et en général, ce genre de récit me laisse souvent à mi chemin entre humour ("ah oui, ca c'est tout à fait vrai") et agacement ( "oh, c'est quand même bien exagéré, on n'est pas du tout comme ça"). Il y a quelques années, l'américain Ted Stanger s'était fait une spécialité de ce genre de pamphlets énumérant tous les défauts des français  qui lui paraissent rédhibitoires à ses yeux de yankee bon teint, et l'ensemble était quand même en toute bonne foi, un poil caricatural.

Cela ne m'a pas empeché de replonger le nez dans un de ces ouvrages relatant les petites manies des français vu par un oeil extérieur, et cet oeil n'est autre que celui deSTEPHEN CLARKE Stephen Clarke qui, dans français, je vous haime,écrit en 2007, relate les 11 commandements essentiels que n'importe quel non-français doit connaitre pour pouvoir (sur)vivre dans l'hexagone.

Clarke est plutôt bien placé pour pointer les particularités de nos compatriotes, puisque c'est un journaliste anglais installé en France depuis près de 20 ans qui s'est fait une certaine renommée grâce à un roman humoristique,  intitulée, dans sa version française God save la France  et sa suite deux ans plus tard God save les Françaises, qui, en Angleterre, a carrément délogé Harry Potter de la première place dans la liste des best-sellers. J'avais eu l'occasion de lire ces 2 romans, que j'avais trouvé drôle et bien menés, même si au bout d'un moment, le discours de Clarke semblait se répéter quelque peu.

Dans Français je vous haime, Clarke abandonne la fiction (et ce, même si le héros de ses deux premiers romans faisait largement penser à l'auteur), pour rédiger une sorte de vademecum à l'intention des anglais qui aimerait en savoir plus sur les petites manies des français.  En lisant ce guide, on s'étonne de dire  que presque chaque chapitre est justement croqué.

Certes, deux ou trois chapitres sont un peu plus discutables car sont soit de mauvaise foi  (le commandement sur la culture m'a semblé bien plus faible, Clarke faisant l'apologie des comédies lourdaudes françaises, et rejetant tout le reste ou presque à la poubelle), soit dessiné à trop gros traits (les serveurs français ne sont quand même pas tout aussi détestables que Clarke veut bien le dire), mais l'ensemble reste bien vu, et surtout écrit avec un style toujours agréable. J'ai lu un commandement par jour comme je lirais un billet de blog au quotidien, mais un blog écrit avec énormement d'humour et d'esprit (mais si bien sur, il en existe plein sur la blogosphère, j'ai jamais dit le contraire).

Bref, Clarke a rempli sa mission, et surtout, prend toujours soin de ne pas se facher avec sa terre d'accueil, l'épilogue étant en fait une belle déclaration d'amour à sa patrie d'adoption.