maxA quelques centaines de mètres de mon appartement, et en plein coeur de la Croix Rousse, a ouvert ses portes il y a deux ans, un café théâtre, le Rideau Rouge, sous le parrainage de Florence Foresti, qui a passé son enfance dans ce quartier emblématique de Lyon. Moi qui aime beaucoup le one man show et le café théatre en tous genre, j'avoue que l'arrivée de ce nouveau lieu de spectacle tout proche de mon domicile me va à ravir, d'autant plus que le prix des places est tout à fait modeste.

Et en général, ce lieu est aussi l'occasion pour certains humoristes reconnus de roder leurs spectacles avant leur spectacle prévu dans une des salles de la capitale. Ainsi, après François- Xavier Demaison que j'ai vu il ya quelques semaines, je me suis décidé à aller voir Max Boublil, qui, lui aussi, jouait pour la toute première fois son nouveau spectacle, qu'il donnera à Paris, à l'Européen ( salle que j'ai pas mal fréquenté lors de mes années parisiennes) pendant 3 mois du 5 octobre au 31 décembre. Mardi dernier, Max nous assurait que c'était la toute première fois qu'il jouait ce spectacle sur scène, d'où une certaine pression sur ses épaules, et un besoin de se rassurer auprès des spectacteurs sur telle ou telle vanne qui semblait moins bien passer que les autres.

 Mais avant de parler de sa prestation scénique proprement dite, revenons un peu sur qui est ce Max Boublil. Cela dit, si aucun de mes collèges de travail ne semblaient le connaitre, je ne pense pas que ce soit le cas, pour vouis, chers blogueurs. En effet, et il tient à nous le dire dès son entrée en scène, Max Boublibl est la star comique du net qui ne comptabilise pas ses succès en nombre d'entrées, mais plutôt en nombre de cliks. Max Boublil s'est fait connaître  grâce à la Toile en postant un samedi par mois des chansons parodiques au contenu, voire au titre, volontiers scabreux, dont le plus connu est sans contexte le fameux "Ce soir, tu vas prendre", dont le couplet laisse penser à une petite bluette, et le refrain, par contre , nous entrâine vers  carrément autre chose (le titre est assez éloquent pour que je sois plus explicite)...Voici la vidéo pour vous aider à vous rafraichir la mémoire.

)
MAX BOUBLIL - CE SOIR ...

 Bref, la question que l'on pouvait se poser concernant Max était de savoir s'il tenait la distance d'un spectacle sur toute sa durée, une fois passé le format du clip. Eh bien, pour ma part, la réponse est oui, définitivement oui, tant l'heure et demie que j'ai passé en sa compagnie m'a énormément fait rire, et pas seulement ses chansons, que je conaissais pas vraiment à part ce soir, et que j'ai vraiment trouvées tordantes au niveau des textes et super entrainantes au niveau des mélodies. Notamment, son dernier single, Chatroulette, que toute la maisonnée écoute désormais en se trémoussant...

La thématique principale des chansons et du reste de son stand-up concerne plûtot les 18/25 ans ( Facebook, les soirées étudiantes, la rencontre amoureuse...), mais à croire que je souffre de jeunisme, car tout cela m'a beaucoup parlé et m'a fait, je le répète énormément rire. Alors, certes, certaines vannes sont un peu faciles (sur les nains, les chinois), mais restent très efficace, et le récit de sa rencontre (réelle) avec Albi Montana, un rappeur avec qui il a eu un clash suite à la chanson que Boublil a intérprété lors de la soirée contre le racisme et que le peu fin Montana a pris au premier degrès est un des moments les plus tordants du spectacle.

Pour les parisiens sensibles à ce genre d'humour, un peu puéril mais pas trop, un peu méchant mais pas trop et toujours hilarant, n'hésitez pas prendre vos places pour le voir à l'Européen.