festivalLundi prochain, tous les cinéphiles lyonnais seront en effervessence: le 3e Festival Lumière ouvre en effet ses portes sur toute l'agglomération lyonnaise. J'avais déja eu l'occasion d'assister avant l'été à la soirée de présentation du festival, et mardi soir, j'ai eu le grand privilège d'assister à l'ouverture officielle du village du Festival Lumière, le lieu où se réuniront toutes les personnalités invitées du festival, une sorte de mini croisette en plein coeur de Lyon.

affiche casque d'or A vrai dire, le  point de départ du  rassemblement n'a pas eu lieu au Village proprementcinema 001_picnik dit, mais au musée des Moulages,  où a lieu pendant toute la durée du festival, une exposition: le trésor des archives de l'institut lumière. Il s'agit en fait d'affiches originales de films trés anciens, des années 1920 aux années 1960, et je vous en offre un trés petit florilége (pour une fois que je vous montre des photos prises de mon propre chef,  c'est champagne, non?):

Plus de 100 affiches et autres documents d'origine sur le festival lumièrepatrimoine cinématographique étaient ainsi exposées, et ce vernissage fût aussi l'occasion pour Thierry Frémeaux (bon, je l'ai pris de loin et de profil, mais avec l'affiche devant, ca le fait quand même, non?), le Délégué Général du Festival de Cannes,  directeur de l'institut à l'instigation de ce  tout  premier festival  de cinéma  dans sa ville natale de  proclamer un discours d'ouverture aux petits oignons

cinema 016Une fois l'exposition dévorée des yeux, direction le Village proprement dit, situé 2 stations de métro  plus loin.

J'avoue avoir été bien charmé par le lieu, qui avec l'été indien qui perdure sur la région lyonnaise, donnait un petit arrière- goût d'été : transats à volonté, bar lounge avec terrasse, tapis rouge ressemblant  pas mal à celui d'un autre Festival, le hall d'entrée nous dévoilait  en intégralité la liste des films présentés, et aussi et surtout le nom de tous les acteurs, producteurs et réalisateurs invités à présenter le film de leur choix, puisque là est une des grandes particularité de ce festival: la venue de plusieurs sommités du monde du cinéma dans le simple but de présenter un film qu'il adore, hors de toute promotion.

J'ai donc coché quelques noms très....intéressants (ah, Vahina Gioccante, toi dans ma ville!!!), et j'ai appris par la même occasion qu'en tant que blogueur lyonnais, j'aurais le droit à une accréditation presse qui me donne droit à tous les films, hors cérémonie d'ouverture et de remise du prix  (qui on le rappelle sera décerné à Gérard Depardieu).

Que demander de plus pour être heureux? Bon, évidemment, il va falloir trouver des créneaux pour en profiter car une bonne partie du programme fait envie, et hélas, mon temps libre est compté, mais je vais bien quand même trouver au moins un film à voir pour vous en parler, ca serait trop bête de passer à coté de l'occasion...

guerreMais pour ne pas jouer les petits vaniteux égoîstes qui font bisquer tout le monde, j'aimerais également faire partager mes priviléges en vous offrant deux places pour un des points d'orgue du festival, à savoir la projection mercredi prochain, le 5 octobre, à la Halle Tony Garnier de la Guerre des Boutons, version Yves Robert (qui à mon avis est bien mieux que les 2 actuellement en salles) et version totalement restaurée, avec en plus, la distribution d'un goûter pour tous les enfants (c'est pas un argument imparable, ca?) .

Bon, je me doute que les participants  à ce mini concours vont être un peu limités, car il faut déjaguerre des boutons qu'on lise mon blog (ca fait déja pas des masses de gens), mais qu'en plus mes lecteurs soient de Lyon et ont des enfants avec qui aller voir le film.... C'est pour cela que la premier ou la première qui est interessé me contacte, afin  que je lui envoie  au plus vite les invitations.

Pour les autres lyonnais ou touristes en vadrouille dans la capitale des Gônes, pas libres le 5 octobre ou sans progéniture déclarée, je vous invite à aller consulter le site internet du festival où vous aurez toutes les informations nécessaires sur la programmation, la billetterie, et les invités prévus. Alors, j'espère que mon billet vous aura donné envie d'aller tenter le coup et de faire en sorte que ce festival  devienne une institution pérenne dans la ville qui a inventé le cinéma.