le-cochon-de-gaza-afficheComme vous l'avez vu, j'ai été trés généreux cette semaine en vous offrant plusieurs places de cinéma, et je vous informe que ce n'est pas fini et que j'ai encore décidé de vous gâter en invitations cinéma.

Mais avant cela, je vais faire le point avec un récapitulatif sur les 2 autres concours que j'avais mis en place:

- pour L'apollononide, souvenirs de la maison close, 11 personnes ont participé, ce qui est quand même pas mal du tout, vu le coté film d'auteur assez prégnant de l'oeuvre. Randomizer a parlé ( eh oui, contrairement à my little discoveries, j'ai abandonné à regret les petits papiers et laissé faire la machine à la place de mes petites mimines) et c'est andaf l'heureuse élue. Celle ci a déja été avertie, et les places de cinéma sont en partance pour qu'elle puisse aller au cinéma le plus vite possible.

- Pour les invitations à la représentation exceptionnelle de la guerre des boutons à la halle Tony garnier mercredi prochain, la première-et la seule- personne à s'être manifestée est Madame sophie et son blog etsinonrien... d'ailleurs, pour ceux qui connaissent pas encore les humeurs de Madame Sophie, allez faire un tour sur son blog, ca vaut largement le coup...bref.c'est donc elle qui a reçu les places et qui ira avec ses enfants pour avoir droit gouter et d'ailleurs je compte sur toi pour me dire ce qu'il y avait exactement dans ce goûter surprise ( ah le faux fana de cinéma qui pense qu'à bouffer)

Bravo donc à ces deux  gagnants, mais pour les autres participants, j'ai encore dans me besace une petite invitation cinéma pour un film qui est actuellement en salles. Il s'agit, une fois n'est pas coutume, d'une comédie intitulée Le cochon de Gaza, film précédé d'une critique et d'un bouche à oreille trés flatteur. L'histoire en quelques mots est la suivante : "Après une tempête, Jafaar, un pêcheur palestinien de Gaza, remonte par hasard dans ses filets un cochon tombé d'un cargo. Bien décidé à se débarrasser de cet animal impur, il tente néanmoins de le vendre afin d'améliorer son existence misérable".

Bref un film qui parle du conflit israéolo palestinien, mais sous l'angle de la fable et de l'humour. Donc à voir impérativement.

Là encore, pour que vous puissiez en profiter rapidement, je laisse le concours jusqu'à mardi soir, le 4 octobre, à 21heures. Juste un petit commentaire de votre part me suffit pour valider la participation.

Allez, pour le prochain concours du dimanche, plus de places de cinéma, je change un peu mon fusil d'épaule, même si le 7ème art sera quand même à l'honneur d'une certaine façon.