Baz'art  : Des films, des livres...
11 octobre 2011

La vie des autres : un must du cinéma allemand

la vie des autresParmi la centaine de films qui fleurissent ma DVDthèque, je peux distinguer trois catégories de films :

1. certains classiques que j'ai déja vu et éventuellement revus, et que je garde, soit pour le revoir lors de mes longues soirées d'hiver, soit pour le montrer à mes enfants lorsqu'ils auront l'âge d'en apprécier la portée,

2. des films plus anodins que je n'ai pas encore vus, et qui me serviront pour mes soirées de détente de prévue (si si, je vous rassure : parfois, j'ai juste envie de me distraire),

3. et enfin des films pas trés vieux, mais déja considérés comme des classiques du 7ème art, et que j'avais raté à leur sortie en salles et que je n'ai pour l'instant pas l'occasion de découvrir.

Dimanche soir dernier, j'ai eu envie de visionner un film appartenant à la 3ème catégorie, et c'est donc la Vie des autres que j'ai choisi.

Ce film là, j'avais vraiment failli aller le voir au cinéma, mais il était sorti pile poil aprés la naisance de mon premier enfant, donc à un moment où j'avais, par la force des choses, baissé assez sensiblement ma fréquentation des salles de cinéma, et finalement, il était passé à la trappe, car quand même 2 h17, il faut les trouver, et puis il se peut aussi que j'avais du trouver le sujet ( des écoutes téléphoniques sous l'ex RDA avant la chute de Berlin) pas glamour en diable.

Et bien, autant le dire de suite, je regrette de ne pas l'avoir vu en salles celui là, car c'est un film que j'aimuhe trouvé tout simplement prodigieux, à tous les niveaux. En effet, ce film  est à mes yeux une véritable prouesse, car il allie à la fois plusieurs genres cinématographiques (romanesque,  thriller, film historique)  à une réflexion trés intelligente sur la liberté d'expression dans un régime totalitariste( ce qu'était la RDA sous la stasi, chose que j'ignorais crassement à vrai dire).

Et surtout, j'ai rarement vu un tissu romanesque aussi fourni et aussi riche, avec des personnages vraiment complexes : contrairement à certains films qui ne voient un film qu'à travers les yeux d'un seul personnage, la  grande force de La vie des autres est de nous faire partager le point de vue de plusieurs protagonistes, le couple espionné, ces artistes partagés entre leur désir de travailler et l'envie de se rebeller face à ce système qui tue la création, et l'espion, ce bureacrate qui va voir toutes ses convictions tomber les unes aprés les autres en s'immergeant dans un domaine qu'il ignforait totalement, la culture.

Alors, certains grincheux pourront justement trouver peu crédible ce personnage, qui apprend la rédemption grâce à la culture; pour ma part j'ai juste trouvé que c'était une personnage de cinéma absolument magnifique. Et la dernière scène qui lui redonne un peu de la dignité qu'il avait totalement perdu me restera certainement bien longtemps en mémoire.

Bref, un très très très grand film que je suis bien heureux d'avoir rattrapé au vol.

Commentaires
X
Un immense (et regretté) Ulrich Muhe qui n'en fait pas énormément dans le film mais qui donne tant !!!
Répondre
P
j'avais adoré ce film, très émouvant...
Répondre
P
Oui, c'est tout à fait vrai. Mais comme je suis une romantique, lorsque je te parle de richesse, c'était plutôt de richesse affective. Ils sont amoureux, ont une vie sexuelle et des ami(e)s alors que lui est totalement seul et qu'il doit payer pour le sexe. <br /> Mais bon, je crois que tout est lié et qu'on a raison tous les deux ^^
Répondre
F
@ potzina: ah mais en voilà une interprétation très interessante, qui ne contredit pas forcément la mienne mais la complète et l'enrichit ( si leur vie est + interessante, c bien parce que le monde de la culture est + passionnant que la bureaucratie, non? :o)
Répondre
P
J'avais été transporté quand je l'avais vu au ciné et je l'ai revu plusieurs fois sur ARTE depuis et je ne m'en lasse pas. <br /> C'est amusant parce que, pour moi, ce n'est pas le fait qu'il espionne un couple d'artistes qui le fait changer mais c'est parce que sa jalousie du début se transforme en amour. Il se rend compte que ces gens ne font rien de mal, que leur vie est plus riche que la sienne et il aimerait être comme eux. Comme il ne le peux pas, il décide de les protéger.<br /> Comme quoi il y a autant d'interprétations qu'il y a de spectateurs :)
Répondre
Pour en savoir plus

Webzine crée en 2010, d'abord en solo puis désormais avec une équipe de six rédacteurs selon les périodes. l'objectif reste le même : partager notre passion de la culture sous toutes ses formes : critiques cinéma, littérature, théâtre, concert , expositions, musique, interviews, spectacles.

 

Contact de l'administrateur

Envoyer un mail à l'adresse suivante : philippehugot9@gmail.com 

Visiteurs
Depuis la création 7 619 939
FESTIVAL JEUNESSE POLAR EN VACANCES, 9 e ÉDITION

FESTIVAL JEUNESSE POLAR EN VACANCES, 9 e ÉDITION
Traditionnel rendez-vous jeunesse donné par Quais du Polar au mois de juillet, Polar en Vacances revient pour sa
9e édition les mardi 9 et mercredi 10 juillet 2024 afin de promouvoir la lecture auprès jeunes de 6 à 12 ans

Ce festival jeunesse gratuit s’inscrit dans le cadre des opérations Partir en Livre (CNL), l’Été culturel (DRAC Auvergne-
Rhône-Alpes) et Tout l’Monde dehors (Ville de Lyon). Quais du Polar propose aux petits et aux grands lecteurs de polar,
aux centres de loisirs et aux familles du territoire, de se réunir pour des ateliers d’écriture, d’illustration et de découpage,
des animations, ateliers, jeux et énigmes afin de fédérer les jeunes autour de la littérature.
 

Festival Lumière 2024
 

 

Le festival Lumière fête ses 15 ans. L'ouverture de cette édition anniversaire aura lieu samedi 12 octobre à 18h à la Halle Tony Garnier, en présence du public, des artistes et des professionnels du cinéma. Comme le veut la tradition, le programme de cette grande soirée sera dévoilé ultérieurement. La billetterie pour cette soirée est ouverte ici !

 

Newsletter
144 abonnés
Suivez-moi