vendredi 04 novembre

Polisse: l'uppercut à l'estomac

Il ne faut pas croire que, malgré certains articles (comme celui de des hommes et des dieux), je cherche forcément à faire mon original et prendre le contre pied de tout le monde. Ainsi, en titrant ainsi mon billet du jour, je ne suis pas foncièrement différent des autres billets parus sur la blogosphère concernant la film Polisse que j'ai vu la semaine passée au cinéma. Certains parlent de "poing dans la gueule, de film choc, de rouleau compresseur", et moi, donc, d'"uppercut": bref si la sémantique diverge, tout le... [Lire la suite]