toutes nos enviesPas forcément de grandes surprises dans ma sélection ciné de la semaine, puisque j'ai choisi 3 films réalisés par des metteurs en scènes confirmés: Philippe Lioret, Anne Fontaine, et pour le cinéma US, l'ancien palmé Steven Soderbergh :

 1. Toutes nos envies

Le pitch : Claire, jeune juge au tribunal de Lyon, rencontre Stéphane, juge chevronné et désenchanté, qu'elle entraîne dans son combat contre le surendettement. Quelque chose naît entre eux, où se mêlent la révolte et les sentiments, et surtout l'urgence de vivre.

Pourquoi je veux y aller : 

- Parce que j'ai aimé absolument tous les films de Philippe Lioret, même ses moins connus (Tombé du Ciel, L'équipier):  Ce type possède  un immense et peu commun talent pour réussir à concilier histoire ample et émouvante et scénario subtil et jamais putassier;

- Parce que le livre dont est tiré le scénario, D'autres vies que la mienne d'Emmanuel Carrère, est un chef d'oeuvre d'intelligence et d'humanité;

- Parce que le sujet  (le surendettement et les dérives des sociétés de crédit) est un thème auquel je suis confronté très régulièrement au boulot (je travaille dans le social, au cas où vous ne le saviez pas encore), mais qu'il n'avait jamais été traité - en sujet principal- au cinéma. Un film qui aborde de vrais sujets de société avec un vrai point de vue, comme l'était déja son précédent, Welcome, c'est un argument magnifique pour voir un film, vous ne trouvez pas?

- parce que je suis heureux du come back de Marie Gillain : Voilà une actrice  française (belge plutot) que j'aime beaucoup, qui a bercé, et mon adolescence avec Mon père ce héros, puis mon arrivée dans la vie adulte, avec l'Appât. Depuis, évidemment, elle n'a pas eu la carrière qu'elle méritait, mais j'avais pu l'apprécier son jeu, fin et raçé dans certans bons films des années 2000 ( Ni pour ni contre de Klapish, Pars vite et reviens tard de Régis Warnier). D'aprés la presse, ce film sonne son retour en grâce, espérons que ce ne soit pas un feu de paille et que ce film soit le déclencheur de  son second départ;


Toutes nos envies - Bande annonce HD

monpirecauchemar3- 2. Mon pire cauchemar

 Le pitch : Une grande bourgeoise, cultivée et vivant dans les beaux quartiers parisiens, rencontre, grâce à leurs enfants respectifs,  un marginal, qui vit de petits boulots et habite avec son fils à l'arrière de sa camionnette. Autant dire que ces deux-là n'ont absolument rien en commun. 

Pourquoi je veux y aller:

- Pour ce choc des cultures, pas forcément trés original sur le papier, mais qui peut donner lieu à des scènes croustillantes entre deux mondes totalement différents;

- Pour la réalisatrice : Comme Lioret, Anne Fontaine est une  cinéaste que j'estime beaucoup, car elle a fait un certain nombre de films trés réussis ( Entre ses mains, nettoyage à sec, La fille de Monaco), sans cesse sur le film entre gravité, épaisseur psychologique et humour un peu sarcastique

- Pour la rencontre Huppert/Poelvorde : le feu et la glace qui ne peuvent que produire des étincelles. Benoit Polevorde, notamment, qui ne cesse de repousser le moment de sa retraite maintes fois annoncées, pour notre plus grand plaisir, tant son jeu se bonifie avec le temps...


Mon Pire Cauchemar - Bande-Annonce [VF|HD]

  3. Contagion : Contagion-Matt-Damon-soderbergh

Le pitch : La rapide progression d’un virus mortel, qui tue en quelques jours. Alors que l’épidémie se propage à grande vitesse, la communauté médicale mondiale tente,  de trouver un remède et de contrôler la panique qui se répand encore plus vite que le virus.

 Pourquoi je veux y aller :

- Car Steven Soderbergh est assurément un cinéaste  qui compte dans l'industrie cinématographique US, avec une place à part à mi chemin entre le cinéma d'auteur et les grosses machines d'Holywood. tous ses films ne sont pas réussis, mais l'intrigue de  celui ci laisse entrevoir un film choral à la manière d'un de ses meilleurs, Traffic

-   une curiosité par rapport à ce synopsis précisemment : cette fable où l’homme, confronté à un virus mortel, montre le pire de lui-même. Un film catastrophe choral dont l’ultra-réalisme glaçant, aux antipodes du spectaculaire hollywoodien  habituel (ouf,  car les films de catastrophe, c'est pas vraiment mon truc), est contrebalancé par un parterre de superstars (Gwyneth Paltrow, Matt Damon, Kate Winslet, Jude Law, Marion Cotillard);

-  parce que je suis aussi attiré par les échos trés favorables dans la presse, qui soutiennent avec unanimité le retour du grand Soderbergh, après des films un peu trop experimentaux, qui avaient laissé bon nombre de spectacteurs (dont moi) sur le carreau.


CONTAGION : BANDE-ANNONCE VOST Full HD Steven Soderbergh

 Voila une sélection qui ne souffre pour moi d'aucune contestation. Aucun des autres films proposés ce mercredi ne peuvent m'intéresser, que ce soit le premier film réalisé par Christian Clavier, On ne choisit pas sa famille (entre le casting et le sujet abordé, on se croirait revenu 20 ans en arrière), ou Mickael, présenté en sélection officielle à Cannes, et qui est inspiré de l'effroyable histoire de l'autrichienne Natacha Kampush, et qui me semble en tout point pesant et chargé de symboles lourdaud.

Et vous, alors, vers quel film de cette semaine votre coeur penche le plus?