08 mai 2011

Grace is gone, le cinéma us nous parle de l'Irak

Film primé au festival de Sundance, "Grace is Gone"  est effectivement l'incarnation du cinéma  US indépendant comme on l'imagine : road movie intimiste et mélancolique dans la lignée de "Transamerica" ou "Litlle Miss sunshine". Par rapport à ces films, "Grace is gone" est légèrement inférieur, de par sa mise en scène, assez convenue,  et par son intrigue plutôt prévisible, puisque le seul suspens du film va vite se résumer au moment où le père annoncera la terrible nouvelle à ses filles.Ceci étant dit,  ce film... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 mai 2011

quitter le monde, le dernier douglas Kennedy en date

Dans ce roman dans la veine de l'un de ses plus grands succès "La poursuite du bonheur", Douglas Kennedy nous raconte le destin de Jane Howard, une universitaire malmenée par la vie, à la suite notamment de certains choix désastreux. Il le décrit comme "une grande fresque américaine", "le destin d’une femme et ses étapes avec au milieu du roman une tragédie". Comme tout grand fan de Douglas Kennedy- et ce depuis son premier roman cul de sac, différent de ses suivants, mais si fort- j'attendais avec grande impatience impatience son... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 mai 2011

coup d'éclat, le polar français s'essaie au social

A Sète, Fabienne Bourrier, Capitaine de police, passe la majeure partie de son temps à traquer les sans-papiers et clandestins de tous horizons. Sa routine policière est perturbée par la mort d’Olga, une jeune prostituée. Un suicide apparemment. Mais Olga était traquée et avait un fils, Ilan. Animée par un sentiment de compassion qui la surprend elle-même, Fabienne part sur les traces de l’enfant disparu.  Coup d'éclat a été présenté un peu partout ( notamment par ses producteurs et par la presse)  comme un polar social, et... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 mai 2011

d'autres vie que la mienne, l'auto fiction à son meilleur

Au décès de Juliette, petite fille emportée par le tsunami au Sri-Lanka, où Carrère passait ses vacances avec sa compagne Hélène et deux de leurs fils, succède bientôt celui d’une autre Juliette, la soeur d’Hélène, victime d’un cancer qui lui sera fatal. Ce résumé, reconnaissons le, a tout pour faire fuir le lecteur qui craint le lacrymal et le glauque. Or, il en est rien et cela tient peut etre du miracle, et plus surement du talent de l'auteur. Ce  talent ,déjà présent dans les précédents romans de Carrière, l 'adversaire... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 mai 2011

Another year, Mike Leigh, grand oublié de Cannes?

Tom et Gerry forment un couple outrageusement heureux. Autour d'eux gravitent famille et amis qui n'ont pas la même chance. Il y a Mary qui accumule les échecs sentimentaux et noie son désespoir dans l'alcool. Peut-être que l'achat d'une petite voiture rouge va changer sa vie? En attendant, elle vient souvent chez Tom et Gerry pour trouver un peu de réconfort. Ken, un autre ami de Tom tout aussi esseulé, a le béguin pour Mary mais cette dernière n'a d'yeux que pour Joe, le fils de ses amis. C'est un film que j'attendais avec une... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 mai 2011

Il faut qu'on parle de Kevin, livre choc et boulversant

À la veille de ses seize ans, Kevin Khatchadourian a tué sept de ses camarades d'école, un employé de la cafétéria et un professeur. Dans des lettres adressées au père dont elle est séparée, Eva, sa mère, retrace l'itinéraire meurtrier de Kevin... Une histoire d'horreur au sens propre du mot révélée crûment, mais un livre de plus de quatre cents pages que l'on dévore compulsivement dans l'espoir jusqu'à la toute fin de découvrir et comprendre peut-être: pourquoi...? Ce parti pris  de Lionel Shriver (une femme,comme son nom ne... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 mai 2011

Les emotifs anonymes, douceur trop sucrée?

Les émotifs Anonymes est l’histoire de Jean René et Angélique, tout deux émotifs maladifs, ultra timides mais unis par une même passion : le chocolat. Ils vont se rencontrer, s’aimer très vite, sans oser se l’avouer. Comment alors s’aimer quand on est incapable de faire face à ses émotions? Petite déception que ce film qui avait tout pour me plaire : la réunion de deux acteurs que j'adore, et dont j'avais particulièrement apprécié leur première  rencontre dans  Entre les mains d'Anne Fontaine sur un registre bien plus... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 mai 2011

pièce montée, la littérature gagne à plat de couture sur le grand écran

1. Pièce montée, le livre Un mariage, c’est souvent à la fois drôle et triste à pleurer… Dans Pièce montée, Blandine Le Callet, romancière née en 1969, s’amuse à démonter pièce par pièce le gâteau suprême, « cette pyramide grotesque ponctuée de petits grains de sucre argentés », à l’occasion d’un mariage bourgeois dans une campagne de la province française. Plutôt sympathique comme sujet. Surtout qu’en général, l’euphorie apparente des convives cache des choses bien noires… À chaque chapitre, le lecteur découvrira un... [Lire la suite]
04 mai 2011

Juno, le meilleur du cinéma indépendant US

Juno MacGuff (Ellen Page), élève du secondaire âgée de seize ans dans le Minnesota, apprend qu’elle est enceinte de son ami et admirateur de longue date, Paulie Bleeker (Michael Cera). Elle pense d’abord se faire avorter. Mais elle change d’avis et décide de faire adopter l’enfant. Avec l’aide de son amie Leah (Olivia Thirlby), Juno fait les petites annonces du Pennysaver et trouve le couple idéal pour accueillir son enfant. Petit bijou du cinéma indépendant US qui n'a absolument pas usurpé sa réputation, Juno est largement du meme... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 mai 2011

L'amour dure 3 ans, Beigbeider est aussi un grand sentimental

  "L'amour le plus fort est celui qui n'est pas partagé. Il n'y a rien de pire que d'aimer quelqu'un qui ne vous aime pas et en même temps c'est la chose la plus belle qui me soit arrivée. Aimer quelqu'un qui vous aime, c'est du narcissisme, aimer quelqu'un qui en vous aime pas, ça, c'est de l'amour." Les boires et les déboires de Marc Marronnier. Déçu par la vie, par l'amour, par ses amis... par le monde, il ne peut supporter l'idée de divorcer d'une femme qu'il n'aimait plus vraiment et se doit chaque jour se battre pour... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,