Olivia_RosenthalN_B_c_DR1-403c2Grace à Version Fémina, j'ai eu la chance de découvrir, quelques semaines avant la publication officielle du livre, jeudi prochain, le tout dernier roman d'Olivia Ronsental, intitulé " Ils ne sont pour rien dans mes larmes".

L'idée de base du livre, initié par l'espace 1789 de Saint Ouen, ne pouvait en effet que séduire terriblement le fou de cinéma et de littérature que je suis : en effet, entre janvier et août 2011, Olivia Rosenthal, qui publié huit récits aux éditions Verticales, dont On n'est pas là pour disparaître (Prix Wepler 2007) et Que font les rennes après noël? (prix du livre Inter 2010) est allé à la rencontre des audonniens (c'est ainsi qu'on appelle les  habitants de Saint Ouen) et leur a posé la question  suivante : « Quel film a changé votre vie ? »

Ces entretiens  ont donc été rassemblés dans un recueil de 14  textes édités aux éditions Verticales. Quatorze voix singulières racontent comment le cinéma est entré par effraction dans leur existence. C’est un livre sur tous ceux qui fréquentent les salles obscures pour se rassurer, pour oublier, pour se divertir, pour comprendre, pour avoir peur. On y rencontre des acteurs, des couleurs et des sons, des histoires de famille, des exemples à suivre, des motifs de rupture, toute une intimité avec des images souvent anciennes qui, passées au crible de la mémoire, continuent à hanter nos esprits et nos corps.

Ainsi, pour Angélique, c'est La Nuit américaine qui va bouleverser sa vie, car grâce à ce film, elle aura trouvé sala nuit vocation, celle de script (le métier de Nathalie Baye dans le film). Pour Béatrice, c'est le  Dernier Tango à Paris qui va changer radicalement l'idée qu'elle se faisait de l'amour. Alors que Thelma et Louise va faire prendre conscience à Annick qu'on est jamais enfermé dans une vie et qu'il faut trouver la force de briser les barreaux de sa prison dorée

L'idée qu'un film peut donc totalement avoir une influence et changer radicalement une voie toute tracée est donc absolument magnifique, et ce livre est donc un merveilleux cri d'amour pour le 7ème art, et de la magie qu'il provoque sur les gens.

Hélas, et c'est un peu la limite du livre, je n'ai jamais eu l'impression d'avoir affaire à de la littérature, mais plus à la lecture d'un article de MarieClaire qui poserait la même question. Il manque de fils conducteurs à ces histoires entre elles, et d'un vrai point de vue d'écrivain.

Ils ne sont pour rien dans mes larmes est donc un beau projet pour tous les amoureux de cinoche, mais hélas, pas totalement abouti.

Et vous, alors , si Olivia Rosenthal vous posait la même question, quel est le film qui a changé votre vie?