les-enfoiresCe soir, sur TF1, sera retransmis la 27ème édition du spectacle des Enfoirés, qui a été enregistré dans ma bonne vieille ville de Lyon. Je pense que je serais derrière mon écran (à moins que le cinéma ne me fasse de l'oeil de façon trop poussée), car je ne fais pas partie des mauvais coucheurs (comme j'en connais pas mal) qui râlent contre ce spectacle populaire de très bonne qualité, initié par un artiste que j'adore depuis ma plus tendre enfance, Jean Jacques Goldman himself.

C'est vrai quoi, reconnaissons quand même à JJG un vrai talent pour mettre en scène un show surprenant, cohérent et enjoué, avec un choix de thèmes et de chansons (presque) toujours fort judicieux, et des scénettes plutôt pertinentes et aux enchainements adéquats.

Certes, certaines années, le spectacle est plus flamboyant que d'autres (je garde notamment un superbe souvenir de celui de 2009, consacré au cinéma, allez savoir pourquoi :o), quelquefois, aussi, on se demande pourquoi tel "artiste"(?) est invité (entre autres: Lorie , Jennifer, Alizée, Jean Baptiste Maunier...) à la place d'autres, que je juge plus estimables (Biolay, Delerm, Daho), mais en régle générale, on passe deux heures trente de plaisir total.

Il faut dire que ces Enfoirés n'ont pas leur pareil pour réinventer certaines chansons oubliées et/ou anodines  et à les réhabililiter dans des versions innovantes et audacieuses. J'ai notamment en souvenir une superbe version de Mon Vieux de Daniel Guichard interprété, il y a quelques années déjà par Goldman et Laam (si,si) qui "m'avait mis les poils", comme on dit dans les émissions de télécrochet :o)

Oublions les passages comiques pas toujours réussis (notamment avec Palmade et Jugnot), oublions que Mimie Mathy et Michel Laroque ne savent absolument pas chanter  et n'ont fait aucun progrès en 20 ans, oublions les polémiques un peu vaines initiées par quelques aigris (Renaud, Florent Pagny), souvent enervés d'y avoir été écartés pour X ou Y raisons, pour ne s'interesser qu'au spectacle proprement dit, et surtout aux effets positifs qu'il entraine derrière lui.

Lorsqu'on pense que 25% en moyenne des fonds de l'association des Restos du Coeur proviennent des recettes dus auResto du Coeur spectacles et à ses dérivés (vente du DVD, CD, billeterie, merchandising), et lorsqu'on voit (ce que je peux vérifier au quotidien avec mon travail) que la fréquentation des Restos Coeur a  augmente de 30% ces 5 dernières années), on se dit que ce spectacle reste hélas  absolument indispensable.

Je ne pense sincérement pas que, contrairement à ce qu'on lit ici et là, les artistes invités viennent pour faire leur autopromotion; ceux qui sont conviés n'en ont généralement pas besoin (euh, sauf Laurie, Jennifer et Alizée :o).

Evidemment, les artistes ne vont pas à la mine et prennent évidemment plus de plaisir à chanter entre eux que les bénévoles à servir les repas et les colis, mais leurs démarches restent toutefois, et salutaire, et à saluer comme il se doit, me semble t-il.

Alors, évidemment, on aimerait tous que, dans l'absolu, ce spectacle n'existe pas, cela voudrait dire que l'association crée par Coluche n'ait plus de raison d'exister, comme son créateur le pensait  (ou feignait de le penser?) à son origine, mais, comme la société actuelle ne laisse pas augurer une évolution dans ce sens, regardons ce soir l'émission, ou mieux encore, achetons le CD ou DVD du spectacle.

Pour ma part, c'est d'ailleurs sûrement ce que je vais faire comme ça, je pourrais aussi profiter de mon vendredi soir pour aller au ciné me faire une petite avant première :o)....

Allez, quoiqu'il en soit, profitons de mon billet pour commencer cette matinée  en chantant à tue tête le morceau qui inaugurera forcément le spectacle de ce soir : "aujourd'hui, on a plus le droit...."


Les Enfoirés - Ici Les Enfoirés