festival_cannes_2012_afficheDepuis près de six mois, le délégué-général du festival, Thierry Frémaux, sillonnait la planète pour sélectionner ces films. La fin d'un premier suspense et des faux espoirs pour certains : le Festival de Cannes a dévoilé ce jeudi la liste des élus appelés à monter les marches du palais à partir du 16 mai prochain.

L'attente etait particulièrement aiguisée autour de la vingtaine de films candidats à la palme d'or, dont le jury est présidé cette année par le cinéaste italien Nanni Moretti, qui veut des «films capables de le surprendre encore, pas le type de films déjà vus 5 000 fois».

Voici donc la liste des 16 premiers films en compétition, mais Thierry Frémeaux apportera  la semaine prochaine une liste de quelques films qui viendront s'ajouter. On se souvient que l'année passée, The artist avait été rajouté après coup, avec le résultat que l'on sait :

FILMS EN COMPETITION OFFICIELLE :

MOONRISE KINGDOM de Wes Anderson (Film d’Ouverture)

DE ROUILLE ET D’OS de Jacques Audiard

HOLLY MOTORS de Leos Carax

COSMOPOLIS de David Cronenberg

THE PAPERBOY de Lee Daniels

KILLING THEM SOFTLY de Andrew Dominik

REALITY de Matteo Garrone

AMOUR de Michael Haneke

LAWLESS de John Hillcoat

IN ANOTHER COUNTRY de Hong Sang-soo

TASTE OF MONEY de Im Sang-soo

LIKE SOMEONE IN LOVE de Abbas Kiarostami

LA PART DES ANGES de Ken Loach

DANS LA BRUME de Sergei Loznitsa

BEYOND THE HILLS de Cristian Mungiu

APRÈS LA BATAILLE de Yousry Nasrallah

MUD de Jeff Nichols

VOUS N’AVEZ ENCORE RIEN VU de Alain Resnais

POST TENEBRAS LUX de Carlos Reygadas

SUR LA ROUTE de Walter Salles

PARADIS AMOUR de Ulrich Seidl

THE HUNT de Thomas Vinterberg

Analyse :

Première constation, alors que certaines années, Holywood était aux abonnés absents, en 2012, «Le cinéma américain revient en France» pour cette 65ème édition du festival de Cannes, a annoncé le président du festival Gilles Jacob.

Dans la liste de ces films, certaient étaient déja annoncés depuis pas mal de temps,  et revenaient régulièrement dans les rumeurs d'avant sélection  : Sur la788262Cannes2012 Route, du Brésilien Walter Salles, adapté de Jack Kerouac, avec Kirsten Dunst et Viggo Mortensen ; Amour, (Love), de Michael Haneke, palme d'or 2009 avec le Ruban blanc.

Les deux stars du blockbuster américain Twilight, en pleine reconversion, se croiseront sur le tapis rouge. Kristen Stewart joue dans l’adaptation très attendue du roman de Jack Kerouac, Sur la Route, par le Brésilien Walter Salles. Son ex-partenaire à l’écran et ex-petit ami, Robert Pattinson, est quant à lui la tête d’affiche du nouveau David Cronenberg, Cosmopolis, aux côtés de Juliette Binoche. Le film est l'adaptation d’un roman de Don Delillo, portrait d'un Golden Boy paranoïaque. Hasard ou coïncidence, ces deux films sont attendus en salle le 23 mai, en deuxième semaine de Cannes.

Parmi les autres grands habitués du Festival, le Britannique, déjà palmé Ken Loach, présentera une nouvelle comédie noire intitulée La part des anges.


Côté Français, la sortie du nouveau film de Jacques Audiard sera donc présenté au festival (Grand Prix du Jury 2009 pour Un prophète). De rouille et d’os met en scène une Marion Cotillard frappée par un accident tragique qui la prive de ses jambes.

Par contre ,du coté des absents alors qu'il étaient forcément préssentis, le Québécois Xavier Dolan (Prix Regards jeune de la Quinzaine des réalisateurs pour J’ai tué ma mère en 2009) avec son 3ème film Laurence Anyways, un film sur un homme qui désire changer de sexe dans les années 90, de même que  la dernière mouture de Batman, Dark Knight Rises, de Christopher Nolan, le nouveau Terence Malik , The Funeral house, The Place beyond the Pines de Derek Cianfrance (auteur du magnifique Blue Valentine) ou encore le tout nouveau James Gray (quel dommage!) ne seront pas présents, à moins que ces films, pas encore finalisés, fassent partie de la sélection complémentaire de la semaine prochaine.

Ce qui ne sera certainement pas le cas des derniers Assayas (Après mai), Ozon (Dans la maison) qui font également partie des oubliés,mais qui ,eux, visiblement ont été présentés dans leur mouture finale. J'avoue le regretter aussi, mais certainement les films français sélectionnés sont moins classiques dans leurs formes, et sont plus dans la lignée de l'audace demandée par le Président Moretti.

Toujours pour le cinéma français, On savait que Thérèse D. serait présenté hors-compétition à Cannes. Le dernier film de Claude Miller, disparu trés recemment, aura l'honneur d'être présenté en cloture  le 27 mai prochain, le festival  a rappellé hier qu'en "adaptant Thérèse Desqueyroux, le roman de François Mauriac, Claude Miller aura signé son ultime film". "En lui dédiant sa soirée de clôture, le Festival de Cannes, accompagné de sa famille, de ses amis, de ses producteurs, de ses distributeurs, est heureux de saluer la mémoire de Claude Miller", écrivent ses organisateurs. Ainsi le Festival honorera "une oeuvre immense à laquelle Cannes et tous les admirateurs du cinéaste seront heureux de rendre hommage." Une présentation à Cannes  constitue donc un bel hommage posthume à celui qui reçut le Prix du Jury en 1998 pour La classe de neige.

Sinon, plusieurs films alléchants seront présentés toujours dans la sélection officielle, mais hors compétition  :

Une journée particulière, de Gilles Jacob et Samuel Faure 

Polluer le paradis, de Fatih Akin  

Roman Polanski:A Film Memoir, de Laurent Bouzereau 

The Central Park Five de Ken Burns, Sarah Burns, David McMahon 

Journal de France de Claudine Nougaret et Raymond Depardon 

A Musica Segundo Tom Jobim de Nelson Pereira Dos Santos 

Moi et Toi, de Bernardo Bertolucci 

Madagascar 3: Bons baisers d'Europe, d'Eric Darnell et Tom McGrath 

Villegas, de Gonzalo Tobal 

Mekong Hotel, d'Apichatpong Weerasethakul 

Les invisibles, de Sébastien Lifshitz

Voilà pour les premières impressions juste aprés l'annonce, mais évidemment, je reviendrais longuement sur ces films dans un mois avec la présentation des films, à distance forcément, puisque je n'ai pas eu la chance d'être invité, hélas,