couvAurallyePersonnellement, je n'ai jamais vraiment cotoyé les Bar-PMU, univers dans lequel je ne me suis jamais senti bien à l'aise. Cela dit, de Brèves de Comptoirs que j'ai vu deux fois au théatre, en passant par les nombreux films se déroulant dans ces bars, c'est un univers que j'ai eu l'occasion d'appréhender plusieurs fois à travers les visions d'artistes, quelqu'ils soient .

Le café du coin reste bien évidemment un décor idoine, apte à nous faire saisir la vie dans sa quintessence, de ses misères, ses conversations, ses petites joies, ses grandes peines. Et des humoristes aux illustrateurs, un grand nombre d'artistes, grands observateurs du petit théâtre de la vie devant l'éternel, aiment camper avec leurs carnet et leurs stylos pour croquer des instantanés de vie.

C'est exactement le cheminement qu'a fait Pierre Place,  auteur d'une BD que j'ai eu l'occasion de lire grâce à Babelio, Au Rallye, toute première BD d'un jeune homme de 27 ans- à l'époque de sa parution ( déjà 3 ans) , Pierre Place.

Ancien étudiant en art décoratif de Strasbourg, Pierre Place à commencé à tenir un blog d'illustrations où il racontait son quartier, le 19ème arrondissement de Paris ( arrondissement que je connais pour y avoir habité quelques années)9782915920321_4, et notamment les cafés du quartier, et il s'est vite aperçu que son blog pouvait donner lieu à une oeuvre rendant compte des résidents d'un même quartier,  à la façon de Will Eisner (un illustrateur qui est connu pour peindre New York et son foisonnement en deux coups de crayons) ou même à la Paul Auster, lorsqu'il fait Smoke ou Brooklyn Boggie

Ainsi, le Rallye en question, personnage principal de la BD qui nous intéresse, est le nom du bar–hôtel-PMU parisien où évoluent un certain nombre de personnages de cette bande dessinée, tous grands habitués de ce bistrot situé dans un quartier un peu sinistre de la capitale.

A la croisée de deux rues d'un quartier populaire parisien sans éclat, se situe l'immeuble au pied duquel se trouve le Rallye. Bar de tradition où se mêlent les effluves de la bière pression et les arômes de café, il est le lieu privilégié où les gens du quartier peuvent se retrouver pour partager leurs propres histoires. Sandrine, Driss, Hakim, Sylvain, Nabila, Henri, Aminata, José et d'autres encore sont de ces individus qui fréquentent l'établissement tenu par Antoine, un tenancier responsable d'un lieu de vie fortement animé.

Découpé en scènes courtes centrées sur un personnage différent à la fois, Au Rallye recompose progressivement une histoire qui impliquera in fine tous les clients.

Décomposant son ouvrage en plusieurs brèves, Pierre Place nous intéresse à une foule de personnages, à l'existence pour le moins tumultueuse. Son analyse qui repose sur une observation aiguisée de son entourage, est l'occasion de présenter une galerie de portraits bigarrée, auréolée de simplicité, de naturel et également de particularisme.

Tous ces marginaux, un peu exclus de la société "normale", qui doivent se débrouiller comme ils le peuvent et qui ont eu leur lot de galères, se retrouvent donc souvent au “ Rallye ”, plutôt que de s’enfermer dans leur propre solitude ou- pire encore- dans l’abrutissement télévisuel…

Dessiné à l'encre de chine, l'auteur arrive à bien nous faire ressentir le quotidien d'un BAR PMU plus miteux que classe, et la plupart des situations narrées dans l'ouvrage sentent fortement le vécu.

L'ouvrage est à cet égard authentique et  très plaisant, mais il est simplement dommage que l'auteur n'ait pas cherché à limiter son nombre de personnages à 5 ou 6, car au bout d'un certain nombre, on commence à s'y perdre un peu, d'autant plus que certains, qu'on avait rencontré au début de la BD, disparaissent des pages, avant de faire une réapparition sur la fin. Il faut donc faire une petite gymnastique cérébrale pour s'y retrouver, et tout cela apporte une certaine confusion à une BD qui aurait pu être encore plus forte.

Malgré ce léger bémol, Au Rallye reste un bande dessinée très interessante, qui laisse entrevoir un auteur trés prometteur dont on suivra avec interêt sa carrière.