cliniqueLa Clinique de l'amour, je vous en ai  déjà parlé, et même très récemment.

Il faut dire que ce film qui sort maintenant dans tout juste 15 jours, est diablement excitant et pourrait donner un bon coup de fouet à la comédie française traditionnelle qui a tendance à ronronner quelque peu.

Après le succès d'estime rencontré par son premier film Grégoire Moulin contre l'Humanité, qui était déjà un peu déjanté, le comédien-cinéaste Artus de Penguern va encore plus loin en prenant modèle sur les films oh combien cultes des Zucker/Abraham/Zucker, ces réalisateurs bien barrés qui osaient s’attaquer aux films catastrophes en reprenant le scénario d’AIRPORT et de 747 EN PÉRIL pour s’en amuser allègrement dans Y A-T-IL UN PILOTE DANS L’AVION ?

Ici, dans LA CLINIQUE DE L’AMOUR, Artus De Penguern reprend les trames des feuilletons à l’eau de rose qui font la gloire des chaines de télévision depuis la nuit de temps, pour les tourner en dérision pour le plus grand plaisir du spectacteur.

Jugez plutôt avec le scénario, délirant à souhait : John - consciencieux et romantique - et la-clinique-de-l-amourMichaël - inconséquent et volage - sont chirurgiens dans la clinique de leur père, David Marshal. John, fou amoureux de Priscilla, une merveilleuse infirmière, se voit ravir sa dulcinée par Michael, qui l'épouse illico. Effondré, John s'exile au Canada. Michael, délaisse Priscilla pour la sulfureuse Samantha (infirmière cupide et fatale), transforme la clinique en centre de chirurgie esthétique… Et la ruine ! John revient pour tenter de sauver la clinique…Aidé par Priscilla, Helen, Cathy, Tom, Marc et Mlle Phillips, tous éclopés de «l'amour», qui, comme chacun sait, sauve toujours tout. Des histoires d'amour (torrides), d'argent (très mal investi), de trahisons (éhontées) et surtout, de la comédie.

Bref, De Penguern semble ne rien vouloir se refuser pour se moquer, avec verve, et également une certaine poésie, de ses soaps opéras niaisouilles au possible comme Les Feux de l'amour ou bien évidemment cette série allemande La clinique de la forêt noire, dont le titre et le pitch du film de De Penguern s'en inspire clairement.

Pour ceux qui sont très impatients de voir ce film et de pouvoir se gondoler  tout son saoul dans une salle de cinéma, je vous offre deux cadeaux :

Tout d'abord, la bande annonce de ce qui  sera peut-être le grand éclat de rire de cet été :

Et pour mon second présent, et ce, grâce à Cinefriends, que je remercie le plus chaleureusement du monde, j'offre à 5 d'entre vous, et de ce mercredi 13 au mercredi 27 juin, minuit, une invitation pour deux personnes pour voir le film.
Pour cela, vous me laissez un petit commentaire avec votre participation et la réponse aux deux questions suivantes :
1. En quelle année est sorti le premier film d'Artus de Penguern, "Grégoire Moulin contre l'humanité"?
2. Quelle chanteuse, issue d'une émission de télé réalité, tient un petit rôle dans La Clinique de l'Amour?

Evidemment, pendant toute la durée du jeu, je bloquerai les commentaires pour n'influencer personne, mais je vous assure que les réponses sont faciles à trouver.
Par ailleurs, je donnerai une chance en plus pour tout relais sur Facebook et une autre encore en plus pour une sur Twitter, avec of course une indication sur vos liens dans les commentaires.

Bonne chance à tous les participants, et merci de venir le plus nombreux possible.En effet, pour une fois que je mets en avant une comédie,  ca serait bête de me snober, non?