Ah,on peut dire que je suis bien en avance dans mes chroniques de film... Voici que je vous livre en plein mois d'octobre, une critique d'un film dont tout le monde a salué la sortie... le 1er août, soit il y a plus de deux mois...

A ce rythme, j'aurais même pu attendre la sortie DVD (d'ailleurs il est possible que des internautes tombent sur ma chronique par hasard en tapant " sortie DVD Rebelle" :o) ...

Car c'est bien de Rebelle dont je voudrais vous parler, un film vu pas forcément dès les premiers jours de sa sortie, mais quand même en plein été, et non pas à l'époque où l'on commence déjà à monter les chauffages.

Car Après l'age de glace 4 (que je n'avais pas non plus chroniqué bien dans les temps), j'ai voulu continuer sur les valeurs sures des dessins animés en allant voir le film d'animation incontournable de l'été, ultra médiatisé et ultra "marketté",  l'histoire de la princesse des higlands qui se rebelle, comme le titre l'indique, contre sa position de jeune princesse soumis à un mariage arrangé.

La rebelle en question, c'est Mérida, fille du roi d’Écosse. Loin des clichés de la jeune fille se languissant dans son donjon de son prince charmant, Mérida préfère escalader les falaises ou s’entraîner au tir à l’arc, au grand dam de sa royale maman. Mais sa situation se complique lorsque ses parents décident de la marier. Mérida va alors faire une bêtise qu’il lui faudra réparer au plus vite, sous peine de mettre en danger sa famille et le royaume.

L'intrigue a visiblement paru un peu légère à certains, qui l'ont trouvé bien faiblarde, comparée aux merveilles d'ingéniosité des anciens Disney ou Pixar, mais j'avoue ne pas avoir été géné par cette simplicité apparente, d'autant plus qu'elle emprunte des schémas assez peu attendus et un cas de conscience assez terrible qui survient à mi film. Et, sans la dévoiler (même si tous ceux qui ont vu le film ont du le faire), la fin surprend, car elle est quand même assez éloignée de celle des scénarios  des Disney. traditionnels

Mais surtout, ce qui importe avant tout dans ce dessin animé, c'est qu'on a affaire à un vrai spectacle coloré et documenté, et qui met en oeuvre toute la virtuosité, l'imagination, la vivacité et le tonus des équipes artistiques et techniques de la maison.

Après l'échec artistique de Cars 2, les studios ont visiblement soigné l'aspect visuel, et cela se voit aussi bien au niveau des décors magnifiques (les paysages d'Irlande sont à couper le souffle) que du traits des différents  personnages, qui sont pour autant particulièrement drôles et attachants.

Quant à la bande son, dépourvue de la moindre chanson un peu naisouille ( le petit problème réccurent des Disney), elle se marie superbement à l'histoire. 

Le film m'a donc bien plu, mais bien moins à mon fils de 6 balais, qui, non seulement a été assez effrayé par l'ours, il faut dire assez impressionnant en 3D, mais n'a pas été conquis par tous les discours sur la destinée et les choix de vie d'une princesse, sujets trop féminins pour mon bonhomme ( qui m'a en d'autres occasions fait montre d'une tout autre sensibilité :o)..

Bref, un bon Disney et un bon Pixar, mas pas forcément un des meilleurs du genre, de ceux dont on se souviendra dans 50 ans avec des trémollos dans la voix...si ca avait été le cas, je pense que j'en aurais parlé un peu plus tôt aprés l'avoir vu, non?