frankeenwenieA l'occasion d'Halloween, je ne ferais pas, comme l'année passée, une sélection de mes films d'horreur (je ne pense pas en avoir vu un seul de plus depuis un an), mais simplement procéder comme tous les mercredis à ma sélection ciné du jour(ouh, la feignasse!!).

Pour le coup, un seul film semble réellement correspondre à l'esprit de cette fête du 31 octobre, et la date de sortie n'est absolument pas un hasard...

Pour les 2 autres en revanche, pas vraiment de cause à effet (quelle est la mauvaise langue qui a dit que Dany Boon a un tête à faire palir un zombie?), mais cela ne m'empechera pas de les choisirs pour accompagner le Burton de circonstance :

1.  Frankeennweenie :

Le pitch :

Après la mort soudaine de Sparky, son chien adoré, le jeune Victor fait appel au pouvoir de la science afin de ramener à la vie celui qui était aussi son meilleur ami. Il lui apporte au passage quelques modifications de son cru… Victor va tenter de cacher la créature qu'il a fabriquée, mais lorsque Sparky s'échappe, ses copains de classe, ses professeurs et la ville tout entière vont apprendre que vouloir mettre la vie en laisse peut avoir quelques monstrueuses conséquences…

Pourquoi je veux y aller : 

- Parce qu,'après plusieurs films qui a laissé les fans du grand Tim un peu mitigés, on dit le plus grand bien de ce qui semble être un véritable retour aux sources de son cinéma;

-  Parce ce projet de Burton est intimement personnel ( il s'inspire de l'enfance de Tim Burton, notamment de sa relation avec son chien , et trés ancien ( urton en faisait même un court-métrage en 1984).

- parce que ce  premier film d'animation réalisé par Tim Burton pour Disney.a pas mal d'atouts en poche : production en noir et blanc, 3D,  et réalisée en "stop motion" (c'est-à-dire tournée image par image).

 

J-enrage-de-ton-absence-01_galleryphoto_paysage_std 2. J'enrage de son absence

Le pitch :

Jacques, la cinquantaine, ressurgit dans la vie de Mado, mariée et mère d'un garçons de 7ans. Mado se méfie, avant de renouer avec son ex-amant. Mais la relation du couple est entachée du deuil d'un enfant. Et l'affection de plus en plus marquée entre Jacques et le petit Pau finit par déranger Mado.

Pourquoi je veux y aller  :

- parce que Sandrine Bonnaire nous avait bouleversés avec son documentaire consacré à sa sœur autiste « Elle s’appelait Sabine » , un documentaire ni larmoyant ni complaisant, et il est fort possible qu'elle renouvelle cet exploit avec ce film;

- Parce que j'aime l'actrice et la personne, dont j'avais déjà parlé à l'occasion de la parution de son autobiographie Le soleil me trace la route.

- parce que le sujet, même si pas d'un abord facile, m'interesse beaucoup, situé visiblement quelque part entre le drame familial et thriller,

- pour le casting alléchant au possible, avec notamment un (ex) couple Wlliam Hurt et Alexandra Lamy  dans des rôles où ils pourraient donner pleine mesure de leurs talents.

3. Un plan parfait

Le pitch :

Pour contourner la malédiction qui anéantit tous les premiers mariages de sa famille, Isabelle a une stratégie pour épouser l'homme qu'elle aime : trouver un pigeon, le séduire, l’épouser et divorcer.
Un plan parfait si la cible n’était l'infernal Jean-Yves Berthier, rédacteur pour un guide touristique, qu'elle va suivre du Kilimandjaro à Moscou.

Pourquoi je veux y aller:

- Parce que Pascal Chaumeil, 51 ans, n'a réalisé que deux films, mais dont le premier -et précédent-, l'Arnacoeur, est sans contestation aucune, l'une des meilleures comédies sentimentales françaises de ces dix dernières années;

- parce que le film, qui nous emmène au Kenya et en Russie, a tous les ingrédients de la comédie d'aventures rythmée et dépaysante, dont le Sauvage ou l'Africain, qui ont fait les grandes heures du cinéma comique français;

- parce que le duo Dany Boon/ Diane Kruger, totalement différents en apparence, a tout pour former un duo comique fidèle à l'adage : "les contraires s'attirent", et prétexte à des situations potentiellement comiques.

 Voileà, peu de prise de risque dans cette sélection de la semaine, j'ai choisi en fait.3 poids lourds...à croire que pour Halloween, je n'ai pas cherché à me faire peur!!!