jour plus courtDésolé pour les pessimistes de tout poil, mais si la date du 21 décembre est importante pour moi, ce n'est pas à cause d'une prédiction de mauvais augure, mais bien  plutot car c'est  aussi le jour de lancement de la seconde édition du jour le plus court.

Fort d’une première édition en 2011 couronnée de succès, avec plus de  1,5 millions de participants aux 6000 évènements proposés dans toute la  France, cette opération qui célèbre la fête du court métrage est de retour cette année le vendredi 21 décembre 2012 ( jour en fait du solsicte d'hiver) et invite pendant 24 heures à partager  ensemble, et sur tout le territoire national la richesse du court métrage. 

Organisée à l’initiative du CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée), avec le concours de l’Agence du court métrage, le 21 décembre, jour le plus court de l’année, Le jour le plus Court propose à tous ceux qui le souhaitent de s’emparer librement de ce format original pour organiser ou tout simplement assister à des projections de films courts.

Une journée créative, festive, pleine de diversité avec de nombreux événements,
partout en France, dans toutes les régions et à l’international, pour promouvoir le court métrage, susciter des vocations chez les jeunes, relier pratiques professionnelles et amateurs, et faciliter l’accès à la culture.
Tous les publics sont conviés : enfants, adolescents, étudiants, adultes, familles, cinéastes en herbes, passionnés, professionnels de l’audiovisuel, responsables institutionnels, médiateurs culturels…

Le jour le plus Court va à la rencontre d’un large public en investissant évidemment des salles de cinéma, mais aussi et surtout des lieux publics tels que les entreprises, bars, restaurants, théâtres, musées, écoles,  hôpitaux,maisons de retraite, centres pénitentiaires, places publiques...

Toutes les initiatives sont les bienvenues. Pour coordonner les événements, Le jour le plus Court met à la disposition
des organisateurs un catalogue de 250 films sélectionnés par l’Agence du court métrage, dont les droits ont été acquis par le CNC pour une diffusion le 21 décembre 2012, et assure la communication des événements. D’ores et déjà, le site web de la manifestation permet aux organisateurs de visionner les films disponibles.

La manifestation est soutenue par de nombreuses personnalités du monde du cinéma, et en particulier, pour cette deuxième édition, par Tante Agnès V (Agnès Varda), et aussi Nathalie Baye, Xavier Beauvois, Carole Bouquet, Jamel Debbouze, Valérie Donzelli, Julie Gayet, Hamé, Michel Hazanavicius, Mylène Jampanoï, Kyan Khojandi, Aïssa Maïga, Firmine Richard, Emilie Simon, Elsa Zylberstein...

Pour ma part, je vous parlerais de Lyon où l'Institut Lumière propose une journée complète consacrée au court métrage, avec dès 12h30 une projection-buffet, présentée par Thierry Frémaux (le Directeur de l’Institut Lumière et Délégué Général du Festival de Cannes), puis à 17h des films de Charlot (entrée libre), et à 19h quelques films coups de cœur (entrée libre également). et où certaines salles de Lyon,  notamment les salles Pathé, présenteront tous un court métrage avant chaque court métrage, alors que les salles de l'UGC Confluence proposeront 11 courts métrages gratuits  visibles dans leur hall d'entrée.

Bref, avec tout ce programme, j'ai bien l'intention de me faire une toile ce vendredi...sauf bien sur si la fin du monde m'en empeche :o)

Et je vous laisse avec la charmante présentation par une de mes actrices préférés, j'ai nommée Julie Gayet :