10 juin 2012

Des DVD à gagner pour les fanas de danse!!!

Après des places de ciné (encore bientot à l'honneur, si tout va bien), des places pour des expositions et pour des spectacles, sans oublier des bouquins, ce dimanche, c'est le grand retour des DVD à remporter sur mon blog. Et, cerise sur le gateau, je fais gagner à deux d'entre vous un DVD d'un documentaires sorti en salles et que j'ai déjà chroniqué sur mon blog. Il s'agit du DVD sur le ballet Maurice Béjart après sa mort, et le titre s'appelle en toute logique Après Béjart, le coeur et l'ouvrage, et il est réalisé par Arantxa... [Lire la suite]

09 juin 2012

Sur la route...oui, mais laquelle exactement?

L'histoire : New York, fin des années 1940. Sal Paradise (Jack Keourac) mène une vie d’étudiant bohème, ponctuée par les soirées-beuveries entre copains, les phases d’écriture plus ou moins intenses et par l’arrivée de son maigre chèque d’ancien combattant en fin de mois. Jusqu’au jour où son ami Carlo Marx (Allen Ginsberg), lui présente une de ses vieilles connaissances, un fou furieux nommé Dean Moriarty (Neal Cassady). Nerveux, sec, en perpétuel mouvement, doté d’une aura extraordinaire et d’un bagou non moins stupéfiant, Dean a... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:56 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 juin 2012

10 jours en or: Dubosc sur les pas de Coluche?

En visionnant le DVD de 10 jours en or, le premier long métrage de Nicolas Brosette dans lequel Franck Dubosc tient pour la première fois un rôle sérieux, celui d'un VRP solitaire et un peu blasé de tout, et qui va faire tout plein de rencontres inattendues, dont celle d'un petit garçon métis de 5 ans dont la mère, sans papier, a du quitter précipitament quitter la France, je me suis interrogé sur la nécessité pour ces acteurs comiques de prendre absolument un virage plus dramatique dans leur carrière en essayant de trouver LE rôle... [Lire la suite]
07 juin 2012

On ne choisit pas sa maman, on ne choisit pas sa famille...

Doit- on à tout prix forcer sa propre mère à nous aimer, même si celle ci n'a jamais éprouvé le moindre instinct maternel à notre égard? C'est la question, un peu poil à gratter, que pose la réalisatrice Alexandra Leclère, dans son tout dernier film, dont le titre est tout simplement Maman, un film que j'ai vu récemment dans mon cinéma de quartier, grâce à des places remportées sur le site de Fausti'in Paris. La réalisatrice a pris cette (bonne) habitude de choisir des sujets abordant les relations humaines sous un angle un peu... [Lire la suite]
06 juin 2012

Une sélection ciné rieuse, et si on en profitait?!

Sans l'avoir vérifié, je peux vous dire que, depuis que j'ai commencé il y a presque un an ma sélection des 3 films à voir selon moi chaque semaine, je n'ai jamais choisi 3 comédies (et même une, on ne peut pas dire que c'est pas très souvent). En ce premier mercredi de juin, il est vrai que les comédies sont légions, et il est donc naturel que j'en ai choisi 3, celles qui me semblent faire partie du haut du panier : 1. Madagascar 3 Le pitch: Alex le lion, Marty le zèbre, Gloria l'hippopotame et Melman la girafe... [Lire la suite]
05 juin 2012

Au rallye, BD de Pierre Place

 Personnellement, je n'ai jamais vraiment cotoyé les Bar-PMU, univers dans lequel je ne me suis jamais senti bien à l'aise. Cela dit, de Brèves de Comptoirs que j'ai vu deux fois au théatre, en passant par les nombreux films se déroulant dans ces bars, c'est un univers que j'ai eu l'occasion d'appréhender plusieurs fois à travers les visions d'artistes, quelqu'ils soient . Le café du coin reste bien évidemment un décor idoine, apte à nous faire saisir la vie dans sa quintessence, de ses misères, ses conversations, ses petites... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
04 juin 2012

Moonrise Kingdom : joli mais un peu vain

Je l'avais déja très brièvement évoqué dans mon bilan des films de Cannes puisque à l'époque c'était le seul film de la compétition que j'avais vu (depuis, cela a quelque peu changé), Moonrise Kingdom ne m'a pas vraiment réconcilié avec Wes Anderson, un cinéaste que pourtant un très grand nombre de cinéphiles adorent. Pour  ma part, j'aurais tendance à placer Wes Anderson dans le même sac que Sofia Coppola (les deux cinéastes sont d'ailleurs très proches dans la vie), et en général, les fans de l'un adorent aussi l'autre. Il... [Lire la suite]