29 juillet 2012

Mon Grand concours de l'été avec Idealo !!

Vous savez quoi? Dans mes futurs achats de la rentrée, j'ai très envie de m'offrir un nouveau MP3, l'ancien ayant rendu l'âme dernièrement, car j'ai le désir irrépréssible d'écouter lors de tous mes  prochains déplacements, les belles chansons françaises dont je vous vante  les mérites à longueur de temps sur ce blog (ne ricanez pas, messieurs et mesdames les cyniques). En effet, pour vous montrer que  que les blogueurs pensent aussi à ceux qui ne partent pas en vacances, je vous propose un jeu concours avec... [Lire la suite]

28 juillet 2012

Holywoo: un bien beau plantage

Holywoo, je vous l'avais dit dès sa sortie, c'est une comédie qui me tentait bien. En effet, sur le papier, un film qui réunit deux des plus grands perfomers comiques du moment, deux grandes maitres du one man show, en la personne de Florence Foresti et Jamel Debbouze (que j'ai eu la chance de voir les deux en  live) ca pouvait soit faire des étincelles, soit faire plouf. Hélas, après avoir vu le fim en DVD, je suis bien obligé de reconnaitre que c'est hélas la deuxième solution qui s'impose. Passé un premier quart d'heure... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:37 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
27 juillet 2012

Il suffirait de presque rien : merci, monsieur Reggiani

 Bon, en plein été,  et alors que pratiquement tout le monde est parti en vacances, c'est le moment idéal pour vous parler( une nouvelle fois, diront les grincheux) de ma passion pour un pan de la chanson française sans doute quelque peu daté, mais qui pour moi n'a pas pris une ride. J'aurais pu vous parler d'Aznavour ou de Georges Moustaki, mais j'ai choisi Serge Reggiani, artiste complet que j'ai toujours aimé, que ce soit comme acteur ou comme chanteur. En tant qu'acteur, Serge Reggiani m'avait surtout marqué... [Lire la suite]
26 juillet 2012

Roschdy Zem, le roi du (très) bon polar à la française

 Grand défenseur des comédiens français devant l'éternel, je n'arrête pas de dire à tous celles et ceux qui  crient leur amour pour les acteurs américains que notre pays regorge d'acteurs tout aussi charismatiques et puissants. Prenons par exemple Roschdy Zem, dont je suis la carrière depuis son tout premier film, le puissant N'oublie pas que tu vas mourir de Xavier Beauvois : au fil des années, ce type a développé une puissance de jeu avec une économie de  moyens que ne renierait pas un Tommy Lee Jones ou un Clint... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:16 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 juillet 2012

Une sélection ciné sans TDKR et autres acronymes absons

Depuis un bon mois, sur Twitter, je n'entends plus parler que de TDKR par ci, TDKR, par là..Après m'être longuement interrogé sur la signification de cette abréviation (Trois Doudous Kangourous Roses? les cassettes TDK Remastérisées? Les Tris et Déchets K'on Recyle?), ca a enfin fait tilt dans mon cerveau ( toujours lent à démarrer, le pauvre) lorsque je suis passé la ssemaine passée (c'était évidemment avant le massacre du Colorado) devant une afffiche du nouveau Batman: The Dark Knight Rise... Bref, n'ayant vu aucun... [Lire la suite]
24 juillet 2012

En un monde parfait : Laura Kasischke pas au mieux de sa forme

Dans mes lectures de ce début d'été, figure l'avant dernier roman de Laura Kasischke sorti en France, En un monde parfait. Et vous savez quoi? Il est un peu dommage que je vous parle de cet auteur par le prisme de ce roman qui, de loin, m'a paru être le plus faible de tout ce que j'ai pu lire d'elle. En  effet, pour moi, Laura Kasischke (née en 1961) est; de loin, une  des plus brillantes romancières américaines de notre époque,   et il faut avoir lu un de ses romans (enfin pas  en un monde parfait,... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 juillet 2012

To rome with love: le Woody romain déçoit

Mercredi dernier, est sorti la comédie romantique Paris Manhattan, film dans lequel une jolie jeune fille ( Alice Taglioni), folle de Woody Allen, se chamaille avec son beau soupirant ( Patriiick Bruel) qui visiblement, ne partage pas les mêmes gouts cinématographiques qu'elle. A la sortie de To rome with love, j'ai eu quelque peu l'impression d'avoir rejoué une scène de ce film, tant j'ai passé mon chemin du retour à détruire le dernier Woody allen, vu en couple, alors que; de son coté, ma compagne le défendait becs... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:53 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,