pourquoiBien qu'il vient de fêter ses 50 ans (ah oui 50 ans quand même), le journaliste Philippe Vandel est un peu comme  tous les enfants de 3 à 5 ans : son mot préféré, celui qu'il répète à longueur de journée, c'est "Pourquoi?".

Comme le gamin qu'il aurait aimé certainement rester, Philippe Vandel, apparu sur la scène médiatique depuis une bonne vingtaine d'années et ses interventions décalées dans Nulle Part ailleurs,  a toujours eu comme marque de fabrique de poser toutes les questions qui lui viennent à l'esprit, même les questions les plus saugrenues qui soient.

Si j'avais perdu  un peu de vue  sa trace ces dernières années (le type a jamais voulu faire de la télé pour faire de la télé) , je savais quand même qu'il était chroniqueur dans l’émission "Touche pas à mon poste sur D8 mais aussi sur France Info, où il continuait de se poser la sempiternelle question.

Puisque sur France Info, il tient tous les week end une  chronique  tout simplement appellée....“Les Pourquoi”,  et c'est dans le prolongement de cette chronique qu'il a publié un ouvrage qui s'appelle Les Pourquoi en images ( paru depuis le 29 octobre aux éditions Kero), puisque comme son nom l'indique tous ces questionnements, certains plus saugrenus que d'autres, sont illustrés ( sur la page au verso, celle qui donne la réponse à la question posée) par Cathy Karsenty, une dessinatrice dont j'apprécie particulièrement le travail, et surtout la rondeur du trait ( ce qui corrobore le coté enfantin du livre).

Dans cet ouvrage, l’animateur répond à des questions du type “Pourquoi les écureuils ont une grosse queue?” ou encore “Pourquoi les plaques d’égout sont-elles rondes?”  ou encore Pourquoi y a-t-il si peu de bistrots en banlieue, pourtant surpeuplée ? Pourquoi les panneaux de STOP sont-ils octogonaux ?   Pourquoi y a-t-il des embouteillages sans raison ?  Et encore 94  autresdu même acabit...

Philippe Vandel adapte son émission de radio



Bref, tout ce genre de questions que out le monde  s'était forcément posé un jour ou l'autre. Toutes les réponses apportées frappent par leur simplicité mais aussi parfois leur coté savant. Pour ma part si je devais en choisir deux je prendrais Pourquoi les médecins nous tapent-ils dans le dos ? Pourquoi l'enseigne des bureaux de tabac est-elle un losange rouge ? Mais ne croyez pas que je vais vous donner  la réponse, pour cela, il faudra aller voir du coté de "ces Pourquoi en images” .

Ce livre qui pourrait paraitre anodin, est, en fait, bien plus riche qu'on ne le croit : il nous apporte la curiosité, l'intelligence, le plaisir qu'il y a à se sentir plus intelligent - et non pas moins bête - une fois qu'on l'a refermé.


D'ailleurs,  chaque "Pourquoi imagé  finit par la même phrase : "Jusqu'à preuve du contraire" qui démontre la modestie  du travail de Philippe Vandel.

Pour lui, le doute méthodique, le refus de toute certitude figée est le principe de la pensée scientifique, le contraire du dogme.  Et Vandel le dit dans sa préface "C'est d'ailleurs à ça qu'il est si facile reconnaître un con : le gars qui est fier de te claironner qu'il ne changera jamais d'avis". Bref, si vous ne voulez pas passer pour un con, un conseil, courrez vite jeter un oeil sur les pourquoi en images.

Allez si, je fais quand même pas le vicelard jusqu'au bout, je vais vous en livrer une petite : savez vous pourquoi les abeilles tournent-elles autour de la nourriture, sans y toucher ?Eh bien, parce que les premières viennent juste en éclaireuses, et elles vont ensuite appeler leurs copines planquées dans la ruche en renfort...