YannDestal-StayByMeJe sais ce que certains d'entre vous pensent lorsque je parle de musique sur ce blog ( si, si, il ne sert à rien de nier) : autant en cinéma et en littérature, je peux faire montre d'une certaine originalité en vous faisant découvrir des films et des livres pas forcément très médiatisés, autant en musique, je cible sur le très populaire et très consensuel: Mika, Cali, Biolay, Françoise Hardy,la prise de risque est assez minime, j'en conviens aisément...

Et comme depuis la rentrée de septembre dernier, certainesj'ai pris la sage résolution d'élargir mon champs musical, quelques maisons de disquent m'envoient un certain nombre de disques promotionnels, et parmi ceux ci, deux artistes, de genre totalement différents ont particulièrement retenu mon attention. Les deux artistes, chacun à leur facon, arrivent à nous faire entrer dans leur atmosphère totalement envoutant.

1. Yann Destal: le "song writer" envoutant

Le premier artiste que j'aimerais mettre en avant ce vendredi, c'est Yann Destal, artiste que viens tout juste de connaitre, alors même qu'il existe sur la scène musicale depuis maintenant pas mal de temps. Il faut dire, mais je n'avais pas du tout fait le rapprochement avec un tube que Destal est surtout connu pour avoir confectionné un vrai tube au début des années 2000, avec son compère Romain Tranchart qui lui propose une collaboration dans son studio, équipé de samplers et diverses machines. Ce tube, c'est Lady  ( hear me tonight) du groupe  Modjo (groupe composé des deux dits larrons) et si l'air de la chanson ne vous revient pas forcément en tête, vous mettez deux secondes du clip ci dessous et vous allez forcément vous écrier : ah mais c'est bien sur!

 Ce morceau, qui fut un carton planétaire en 2000 ( ca y est, ca vous est revenu?), a également paradoxalement réveillé les instincts solo de Yann Destal, et surtout une envie de se faire connaitre avec ses vrais gouts musicaux ( qui sont plus les miens aussi, ca tombe bien),une pop très orchestrale où le plus important est assurément le songwritting.

Si cela n' était pas forcément frappant en écoutant Lady, cela l'est assurément à l'écoute de son second EP Stay By Me, sorti quelques années aprés son premier album solo  2004, “The Great Blue Scar” (album dont j'étais totalement passé à coté),  et qui épate par la qualité de la voix et l'ambition de son projet musical.

Sur cette fresque pop et orchestrale dans laquelle il assume l’héritage de quelques uns de ces héros d’enfance: les Beatles, mais aussi Queen, Bowie ou Pink Floyd. 

 L'émotion que j'ai ressenti à l'écoute de ces morceaux a convoqué totalement deux sentiments qui me passionnent : l’imaginaire et la nostalgie. Derrière des arrangements aboutis, des mélodies qui appellent au voyage et aux réminiscences, matinées de références cinématographiques indéniables ( il voue un culte à Ennio Morricone), Stay By Me"  regorge de compositions pop-rock aux mélodies subtiles et puissantes.


 Mais ce qui frappe le plus à l'écoute de cet album c'est certainement la voix de Destal, terriblement intense, qui s’envole jusqu’à atteindre des sphères où peu d'artistes n'osent s’aventurer.  Sa performance vocale navigue entre la douceur des graves et les aigus cristallins parfaitement maîtrisés. Quelle plénitude lorsqu'on écoute notamment les morceaux Stay By Me ou You Know me et qu'on se laisse aller en fermant les yeux!!!

 Et j'ai appris récemment que je n'aurais pas longtemps à attendre de nouvelles compositions de Yann Destal puisque l'ex-membre de Modjo revient en avril 2013 avec son nouvel album "Let Me Be Mine"! Gageons que le voyage soit toujours aussi exceptionnel!! Et en attendant cet album, je vous laisse écouter le superbe You Know me :

 CLIP YOU KNOW ME

triojoubran_c_marc_ginot2.  Le Trio Joubran: les splendeurs de la Palestine

 Le second artiste que j'aimerais vous faire découvrir (pour ceux qui ne connaissent pas évidemment) est en fait un groupe, et plus précisemment, un trio.

En effet, Le Trio Joubran, puisque c'est d'eux dont il s'agit,  est un trio palestinien d’oud (instrument traditionnel à corde palestinien), formé en août 2004. Il est constitué de trois frères nazaréens issus d’une famille de luthiers et d’oudistes : Samir, Wissam et Adnan Joubran.

L’idée d’un trio fraternel nait en 2003, à l’initiative de Samir Joubran, dans le but notamment de promouvoir la musique palestinienne à travers le monde. Ils se font connaitre en 2004 avec l’album Randana. Très vite, leur notoriété conquiert l’Europe, les Etats-Unis, le Canada et l’Amérique latine.

Personnellement j'ai entendu leur musique pour la première fois  dans le très beau long métrage français Adieu Gary de Nassim Amaouche ( avec Jean Pierre Bacri et le regretté Yasmine Belmadi). Car le groupe compose aussi des musiques de film ( ils ont obtenu d'ailleurs pour ce film Prix de la Meilleure musique au Festival de Dubai 2009), et outre Adieu Gary, ce sont également eux qui ont composé celle du Dernier Vol de Karim Dridi, avec Marion Cotillard et Guillaume Canet.

Refusant de s’enfermer dans la seule tradition musicale palestinienne, le Trio Joubran brasse de nombreuses influences et revendique pleinement son cosmopolitisme. "La culture palestinienne est vivante, et il est de notre responsabilité de le montrer" (Adnan Joubran). Ils sont accompagnés le plus souvent par le percussionniste Youssef Hbeisch, dans leur album comme sur scène.

 Les mélodies de l'album As Far que j'ai pu écouter (merci à toi Simon) m'ont laissé dans un état de plénitude et de sérénité profonde. Leurs compositions symbolisent visiblement la quintéssence de la culture palestinienne et démontrent une réelle osmose entre les trois frères; leurs improvisations de virtuoses se répondant à la perfection .

Dans cet album ( mais il me tarde d'aller écouter leurs précédents EP), la musique du Trio Joubran laisse transparaître à la fois intensité, vitalité et profondeur.

Le  célèbre duo  mexicain Rodrigo y Gabriela ne s'y est pas trompé en  se produisant plusieurs produits sur scène avec le Trio, notament à l'Olympia ou au  Casino de Paris.

Par ailleurs, d'après les échos que j'ai pu avoir, les trois membres du groupe cultivent une véritable humilité face à leurs virtuosités. Bref, je vous laisse écouter, si vous le voulez bien, un morceau de ce Trio Jourdan, car définitivement, il y a beaucoup à apprendre et à beaucoup à ressentir dans la proposition de ce trio virtuose du sentiment musical.

Je vous laisse avec le clip de'un de leurs plus beaux morceaux,  L'obstinée, histoire de bien finir la semaine avec  exotisme, sérénité et plénitude...Beau programme, n'est ce pas??