Pascal-Obispo-MillesimeSBon, après vous avoir parlé de genres musicaux plus variés et plus élitistes, il est temps pour moi de revenir à mes premiers amours, la bonne vieille chanson française.

Et si parmi les chanteurs que j'apprécie, j'en défends certainement en assumant mes choix totalement et en sachant que je n'aurais pas trop de railleries ( Biolay, Beaupain, Dominique A), pour d'autres en revanche,  j'ai tendance à baisser la tête et ouvrir mon parapluie (Benabar, Bruel...).

Clairement, Pascal Obispo fait partie de la seconde catégorie : chanteur au succès populaire indéniable,  on ne peut pas dire qu'il  ait été beaucoup épargné par les critiques au cours de sa carrière; une bonne partie de la presse établie l'ayant caricaturé en pale copie de Polnareff ou  se moquant de la pauvreté de ses textes et ses mélodies. 

Il faut dire aussi que l'artiste a parfois donné le baton pour se faire battre, en cultivant une image d'artiste à l'égo un peu démesuré, ou en créant dernièrement le personnage, effectivement un peu ridicule du  Captain Samouraï Flower, super héros écolo et double idéal qui rajoutait au coté mi mégalo mi ridicule qu'Obispo peut parfois avoir.

Mais en dehors de cette image pas toujours idéale qu'il revoit, force est de reconnaitre qu'il reste un auteur-compositeur particulièrement efficace, qui en plus d’avoir interprété une panoplie de tubes, Plus que tout au monde », « Tombé pour elle », « Lucie », « Les meilleurs ennemis », « L’important c’est d’aimer », Mourir demain, Personne , Fan a écrit de nombreuses chansons ancrées dans la mémoire collective pour d’autres tels que Natasha St-Pier, Florent Pagny, Patricia Kaas ou encore Johnny Hallyday.

Et comme Obispo fête en 2013 ses 20 ans de carrière, il a sorti son tout premier Best Of, qui permet de retrouver ses tubes dont je viens de parler . Ainsi ce double best-of «Millésimes», du nom de l’un de ses morceaux les plus populaires, que j'ai pu recevoir grâce à son attaché de presse.

Cet album regroupe dans un même coffret les chansons «Plus que tout au monde», «Tombé pour elle», «Rosa», «Pas besoin de regrets», «Fan», «Soledad» ou encore «La prétention de rien», mais également plusieurs duos : «Mourir demain» (avec Natasha St-Pier), «Les meilleurs ennemis» (avec Zazie) et «1980» (avec Melissa Mars).

Pascal Obispo ne s’arrête pas là y inclut dans ce  « Millésimes » de deux titres inédits dont  j'aime particulièrement le premier, « Tu m’avais dit » :

Alors, même si certaines de ses ritournelles sont un peu faciles et les textes pas toujours d'un très haut niveau, je me suis replongé avec grand plaisir dans tous ces morceaux, qui m'ont servi de bande originale à pas mal de souvenirs de ma jeunesse, de mes 15  ans à mes 30 ans, et cela est toujours plutot agréable comme sentiment... N'en déplaise aux détracteurs, pour moi, Pascal Obispo sait quand même composer de mélodies entrainantes et plutot recherchées, de celles qui restent longtemps en mémoire et qu'on chantonne en voiture ou dans sa salle de bains, titre qui n'est pas non plus donné à tout le monde...

Alors pour vous Obispo, mégalo, démago ou  chanteur comme il faut?