Petite confidence pela-vie-domestique-emmanuelle-devos-laurent-poitrenauxrsonnelle et pas forcément passionnante pour vous, mais tant pis : à l'heure où je vous écris, j'espère m'être réveillé de l'anesthésie générale dans laquelle on m'aura plongé la veille, pour une intervention certes bénigne, mais bien stressante pour l'hypocondriaque que je suis. 

Et je devrais, je l'espère,  avoir assez récupéré pour me plonger dans les sorties ciné de la semaine, semaine avec certes moins de films forts que les semaines précédentes, mais qui tient quand même pas mal la route, avec notamment deux films dont je vous ai déjà parlé en amont :

 1. LA VIE DOMESTIQUE :

Le pitch : Juliette n’était pas sûre de vouloir venir habiter dans cette banlieue résidentielle de la région parisienne. Les femmes ici ont toutes la quarantaine, des enfants à élever, des maisons à entretenir et des maris qui rentrent tard le soir.
Elle est maintenant certaine de ne pas vouloir devenir comme elles.
Aujourd’hui, Juliette attend une réponse pour un poste important dans une maison d’édition.
Un poste qui forcément changerait sa vie de tous les jours.

Pourquoi je veux y aller :


- pour le  passionnant thème de ce film, sur la condition d'une certaine catégorie de femmes actuelles et leur place dans la société d'aujourd'hui, associées malgré elles aux  taches de la vie quotidiennes;
- parce que je suis sur que dans le rôle de cette femme au foyer contre son gré,  la toujours parfaite Emmanuelle Devos va trouver un rôle qui lui sied parfaitement;
-  parce que la cinéaste Isabelle Czajka a réalisé  deux  jolis premiers films( L'année  suivante et D'amour et d'eau fraiche, tous deux avec la merveilleuse jeune actrice Anais Demoustier) dans lesquels elle à aborder déjà de vrais bons sujets de société avec une dose de sensibilité et pas mal d'acuité.

 

elja2. EYJAFJALLAJÖKULL

Le pitch :

Pour les voyageurs du monde entier, l’éruption du volcan islandais Eyjafjallajökull est un coup dur. Pour Alain et Valérie, c’est une catastrophe. Car pour arriver à temps dans le petit village de Grèce où se marie leur fille, ce couple de divorcés, qui se voue l’un l’autre une détestation sans borne, va être amené par la force des choses à prendre la route ensemble.


Pourquoi je veux y aller :

- car cette  comédie d'Alexandre Coffre  est bien partie pour casser la baraque avec un duo parait il aussi éruptif , à savoir  Dany Boon & Valérie Bonneton avec en plus du duo, le sensationnel  Denis Ménochet ( vu récemment dans Grand Central) dont je ne dirais  jamais assez de bien !.

- car ce  film au nom imprononçable ( du moins avant mes billets outils pour prononcer le titre) semble au moins promettre une comédie familiale agréable à regarder. Elle l'est d'autant que le casting met aussi en vedette;

- car le film, projeté dans pas mal d'avant première dans toute la France a visiblement rempli son office, à savoir faire rire et détendre le public, et qui sait? après être passé sur le billard, j'aurais peut etre moi aussi avoir envie de rire..

 

diana-sortie-cinema-2-octobre3. DIANA :

Le pitch :

La grande histoire d'amour méconnue entre la princesse Diana et un chirurgien d'origine pakistanaise, 2 ans avant sa mort.

Pourquoi je veux y aller :

- car si je me souviens bien évidemment de l'annonce de la mort de la princesse de Galles, j'ignorais tout de l'histoire d'amour tragique qu'elle avait vécu juste avant;

- parce que le cinéaste allemand Oliver Hirshbiegel (qui avec La chute s'était interessé aux derniers jours d'Hitler) s’éloigne le plus possible de la sphère royal  pour s’accrocher à l’humain, aussi célèbre soit-il.

- parce que je suis curieux de voir  Naomi Watts et sa capacité d’incarnation qui nous fait croire en cette habitation peu aisée sur le papier.

 

Voilà 3 films de genre différents, qui pourraient avoir un beau succès en salles, et que j'espère voir, une fois totalement remis sur pied!!