palmer 1Pour continuer sur la lancée de mon billet de ce matin qui sentait bon l'iode et les marées, je voudrais vous parler de deux nouveautés littéraires qui ont pour décor et même carrément sujet de leurs histoires, la Bretagne, et même plus particulièrement  la Cote D'emeraude pour le premier d'entre eux.

Ces deux nouveautés littéraires peuvent être rangés dans la catégorie "albums", puisque un de BD, et l'autre de littérature jeunesse, et je vous en dis quelques mots dés à présent :

1. Palmer en Bretagne :  Une BD Loufoque et Hilarante

 Je n'avais pas encore eu l'occasion de faire connaissance avec Jack Palmer, ce détective privé maladroit et sans grande envergure inventé par  René Petillon dont l'aventure la plus connue est incontestablement son enquete Corse, portée sur Grand ecran avec Christian Clavier et  Jean Reno. Et pourtant, c'est déjà la 15ème aventure de ce detective, et c'est la première fois qu'il vient en Bretagne, la région d'origine de Petillon.

Et d'ailleurs, on croit deviner que l'action se passe carrément dans la région où j'étais cet été, la côte d'Emeraude, puisque nos millionnaires snobinards invités par la  maîtresse des lieux, Solange Pommeraie viennent déguster des huitres et du kouign-amann ( les propos sur cette patisserie quand même bien grasse m'ont fait beaucoup rire) sur un rocher de Cancale. Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, les bretons seront plutot épargnés dans cette satire où ce sont plutôt les personnes faisant partie d'un vrai microcosme parisien ( les industriels véreux, les journalistes arrivistes, les animateurs TV sans cervelle...) qui sont l'objet de la charge au vitriol de Petillon.

Je ne peux pas dire si cette BD est la plus réussie des enquêtes de Palmer, mais ce qui est sur, c'est que j'ai passé une lecture très agréable, où les éclats de rire étaient bien fréquents. J'avais certes déjà entendu dire que ce Palmer n'était pas un détective privé à la Sherlock Holmes, mais je n'imaginais pas à quel point il était à coté de la plaque!

Figurez vous que dès le tout début de l'histoire, l'enquêteur, perché sur un rocher, se retrouve piégé par la marée et  y restera pendant toute la durée de l'enquête, pratiquement jusqu'à la dernière case,  jusqu'à ce qu'une main secourable daigne, le délivrer de sa fâcheuse posture où il est resté, en agitant la main vainement pendant toute la durée de l'histoire, alors même qu'un collectionneur d'art se faisait tuer devant lui.

Cette idée de rendre totalement absent et inoppérationel le héros d'une enquête est un pari audacieux et original mais qui fonctionne parfaitement; Petillon usant avec énormément d'a propos et de pertinence son humour, entre totale loufoquerie et satire sociale décalée et sarcastique. 

Une BD qui ne nous raconte pas forcément grand chose sur la Bretagne, mais qui assurément donne envie d'aller découvrir les 14 premières enquêtes de cet hilarant detective!!

 grand livre2. Le Grand livre des régions : la Bretagne  ( ed Père Castor)

Cet album jeunesse ci, il aurait été préférable de l'avoir avant de partir en Bretagne, et non pas comme ce fut le cas, juste en rentrant, tant il constitue un guide inépuisable pour les enfants pour tout apprendre de cette région sous un angle culutrel, géographique et touristique, que ce soit par le biais de l'étude de  la faune & la flore, contes, tourisme, danses & chants, ect....

Plus concrètement, le livre est constitué d'une trentaine de double-pages qui  abordent chacune une thématique  différente : on a ainsi droit à un lexique de base du breton, puis des contes  traditionnels, puis les sites les plus emblématiques, , sites pittoresques, les chansons traditionnelles ( dont le fameux Tri Martolod, que mes enfants connaissaient...grâce à Nolwenn!!),  les recettes traditionnelles ( oh la fameuse et si appétissante galette complète) , ou bien encore  les personnes  bretonnes célèbres ( dont on avait fait la connaissance de plusieurs à Saint Malo, de Surcouff à Chateaubriand)  .

 

La globalité de l'ouvrage n'interessera pas forcément les enfants, et ceux en dessous de 6 ans (comme ce fut le cas avec ma petite) risque de trouver ce guide trop ardu. Mais tout le monde, peut, en fonction de ses gouts, trouver quelque chose à y piocher, et cela est favorisé par une mise en page éclatée et aérée , avec pas mal d'encadrés clairs et précis , et des illustrations légères et agréables à l'oeil de Nathalie Ragondet.

Bref, on est loin du guide de voyage pour les adultes souvent un peu épais et peu agréable au visuel.

Tout est fait pour que l'enfant s'approprie le guide et y vienne y trouver tout ce qu'il voulait y chercher, et même un peu plus, comme mon fils qui a adoré certains contes bretons, alors qu'au départ, ce n'est. pas forcément ce qu'il préfère..

Une Bretagne illustrée qui a donc tout bon en deux exemples!!