La-vie-dAdèle_Cannes2013_ThumbDepuis le mois de mai, cette journée du 9 octobre est à marquer d'une Pierre Blanche, puisqu'on a su dès la remise de la Palme d'Or que le film sortait ce jour là. Et forcément s'il y a 10 films à voir dans une année, la Palme d'Or serait de celles là ( sauf peut-être quand c'est des trucs super experimentaux à la Oncle Bonmee). Mais pour les grincheux qui rechignent devant ce film ( il y en a de plus en plus sur la toile), d'autres films bien interessants sont là pour l'accompagner :

 1. La vie d'Adèle :

Le pitch :  À 15 ans, Adèle ne se pose pas de question : une fille, ça sort avec des garçons. Sa vie bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune femme aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir le désir et lui permettra de s’affirmer en tant que femme et adulte.

- pourquoi je veux y aller :

- parce que  dans les 20 dernières palmes d'or de ces dernieres années, cette Vie D'adèle, de par le scénario et l'identité du metteur en scène fait largement partie sur le papier de celles qui me tentent le plus;

- parce que je serais curieux de voir si j'arriverais à faire abstraction en voyant le film de toutes les polémiques qui entourent la promotion de cette Palme d’Or, 

- pour voir dans   ce duo de femmes  qui se rencontrent, s’aiment passionnément et se déchirent les  jeunes actrices Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux visiblement complètement extraordinaires dans leurs rôles.

prisoners2.Prisoners

 Le pitch :

Dans la banlieue de Boston, deux fillettes de 6 ans, Anna et Joy, ont disparu. Le détective Loki privilégie la thèse du kidnapping suite au témoignage de Keller, le père d’Anna. Le suspect numéro 1 est rapidement arrêté mais est relâché quelques jours plus tard faute de preuve, entrainant la fureur de Keller. Aveuglé par sa douleur, le père dévasté se lance alors dans une course contre la montre pour retrouver les enfants disparus. De son côté, Loki essaie de trouver des indices pour arrêter le coupable avant que Keller ne commette l’irréparable… Les jours passent et les chances de retrouver les fillettes s’amenuisent…

Pourquoi je veux y aller :

- parce que Denis Villeneuve, réalisateur canadien a pris une nouvelle stature depuis son film "Incendies" qui a bouleversé un peu tous ceux qui ont eu la chance de le voir

- parce que ce scénario montre sur le papier un thriller ambitieux et machiavélique qui  dépeint la réalité des proches de deux jeunes filles victimes d'enlèvements. Dans cette longue histoire de deux heures et demi, Hugh Jackman

 - car ce film, qui a cartonné au box office américain, est d'après les premiers échos qu'il a pu avoir, est, en plus d’un excellent thriller policier, un grand, un très grand film d’acteurs, dans lesquels Hugh Jackman et Jack Gylenhaal rivalisent de talent.

 

Northwest3. Northwest

Le  Pitch :

Nordvest est l’un des quartiers multiethniques les plus pauvres de Copenhague. Casper, jeune homme de 18 ans, y vit avec sa mère, son petit frère et sa petite sœur. Il s’acharne à joindre les deux bouts en vendant des biens volés à l’un des chefs des gangs du quartier.

 Pourquoi je veux y aller :

- parce que ce film nous vient d'un pays et d'une ville que j'aime particulièrement, puisqu'il s'agit de Copenhague, une ville que j'ai eu la chance de visiter lorsque j'étais en terminale, et dont je garde de très beaux souvenirs ...

- parce que ce film qui, d'après les premiers échos qu'il a récolté, au gré notamment de différentes projections dans les festivals, est à ranger dans cette lignée de films sociaux qui marquent les esprits, sous fond d'intrigue tendue et apre.

 Il y a fort à parier que la Vie D'Adèle rafle tout sur son passage, mais j'avais quand même envie de mettre en avant ces deux autres films de qualité...Et vous alors, Adèle ou pas Adèle cette semaine?