Evidemment, j'ai l'impression de ne parler que du film de James Gray depuis tellement longtemps ( et notamment depuis le 31 décembre 2012), que le jour où il sort enfin sur les écrans, je ne peux qu'en rajouter une couche, sinon tout cela manquerait un tout petit peu de cohérence quand même :o). Et comme il fallait bien en choisir deux autres films pour clore ma sélection, deux drames français pile poil dans le genre que je préfère me semblaient bien prédestinés.

The-immigrant

1. The Immigrant

Le pitch :

En 1983, des habitants d'une cité de la banlieue lyonnaise lancent l'idée d'une grande marche pour protester contre les discriminations dont sont victimes les Français issus de l'immigration.

Pourquoi je veux y aller :

- car The Immigrant est le  cinquième long-métrage de ce qui est pour moi le plus  grand cinéaste américain  contemporain vivant ( après un sans faute que sont Little Odessa, The Yards, La Nuit nous appartient, Two lovers) ,

- car même si le film a été accueilli tièdement à Cannes par la critique, il y a fort à parier comme à chaque fois avec les films de James Gray, que cela soit réévalué avec la vision en salles de ce qui me semble être sur le papier un mélodrame magnifique d'intelligence et d'émotion;

 - car visiblement, le film est  sublimé par la photographie de Darius Khondji qui donnent à  certains plans sont d’une beauté mystique à couper le souffle.

 2. Avant l'hiver

avant-l-hiver-daniel-auteuil

le pitch :

Paul est un neurochirurgien de soixante ans. Quand on est marié à Lucie, le bonheur ne connaît jamais d’ombre. Mais un jour, des bouquets de roses commencent à être livrés anonymement chez eux au moment même où Lou, une jeune fille de vingt ans, ne cesse de croiser le chemin de Paul.

 pourquoi je veux y aller :

parce qu' après l’excellent Il y a longtemps que je t’aime et le feel good movie trasbourgeois Tous les soleils le romancier Philippe Claudel s'est imposé comme un cinéaste à suivre qui propose une vraie qualité France dans le bon sens du terme;

- parce que ce film qui met en scène le vertige que provoque l’insoutenable légèreté de l’être.Un film sur les non-dits et les secrets que l'on cache, fait penser, parait il aux meilleurs films de Claude Sautet, ce qui ne peut que me séduire, moi le grand fan de Sautet

- parce que son casting,  notamment  composé de Daniel Auteuil, Kristin Scott Thomas , Richard Berry et Leïla Bekhti, semble suffisamment solide et alléchant pour séduire.

3. La marche :

La-Marche-Photo-du-film-13

 Le pitch :

En 1983, dans une France en proie à l'intolérance et aux actes de violence raciale, trois jeunes adolescents et le curé des Minguettes lancent une grande Marche pacifique pour l'égalité et contre le racisme, de plus de 1000 km entre Marseille et Paris. Malgré les difficultés et les résistances rencontrées, leur mouvement va faire naître un véritable élan d'espoir à la manière de Gandhi et Martin Luther King.Ils uniront à leur arrivée plus de 100 000 personnes venues de tous horizons et donneront à la France son nouveau visage

pourquoi je veux y aller :

 - car même si j'étais un peu petit pour m'en souvenir, il est indéniable que  la marche pour l’égalité et contre le racisme - appellée aussi marche des Beurs,  qui a eu lieu en 1983 à l'iniative d'une cité de Lyon fut un vrai évenement à l'époque

- parce que, du casting au scénario, tout semble paré pour retranscrire de façon fidèle et pertinente  la première marche antiraciste qui connu un bien beau retentissement dans les médias.

 La Marche (2013) - Bande Annonce / Teaser [VF-HD]

 Voilà, 3 films mais un seul évidemment incontournable qui j'espère saura trouver son public!!! Et pour le cinéma jeunesse, on pourra aller jeter un oeil du coté de la Sorcière dans les airs, crée par la même équipe que l'épatant Grufallo!!