Ce dernier mercredi avant Noël, il n'y a pas que de beaux films comme Belle et Sebastien ( dont je vous ai parlé hier) qui sortent sur les écrans mais aussi de grands films, ne seraient ce que par les personnalités présentes sur l'écran ou bien par l'ampleur de certaines de ces histoires, même quand les personnages centraux sont anonymes.

 1. Mandela, le long chemin vers la liberté

 Photo-du-film-MANDELA-UN-LONG-CHEMIN-VERS-LA-LIBERTE

 Le pitch :

 Né et élevé à la campagne, dans la famille royale des Thembus, Nelson Mandela gagne Johannesburg où il va ouvrir le premier cabinet d’avocats noirs et devenir un des leaders de l’ANC.
Son arrestation le sépare de Winnie, l’amour de sa vie qui le soutiendra pendant ses longues années de captivité et deviendra à son tour une des figures actives de l’ANC.
À travers la clandestinité, la lutte armée, la prison, sa vie se confond plus que jamais avec son combat pour la liberté, lui conférant peu à peu une dimension mythique, faisant de lui l’homme clef pour sortir son pays, l’Afrique du Sud, de l’impasse où l’ont enfermé quarante ans d’apartheid. Il sera le premier Président de la République d’Afrique du Sud élu démocratiquement.


Adaptation de l’autobiographie « Un Long Chemin Vers La Liberté » de Nelson Mandela, sorti en 1994, le film relate une grande tranche de sa vie, de son enfance à ses années de prison.
Read more at http://www.leblogducinema.com/news/mandela-long-chemin-vers-liberte-affiche-vf-bande-annonce-vost-du-film/#8RqluYZTm5sdHPvc.99

Adaptation de l’autobiographie « Un Long Chemin Vers La Liberté » de Nelson Mandela, sorti en 1994, le film relate une grande tranche de sa vie, de son enfance à ses années de prison.
Read more at http://www.leblogducinema.com/news/mandela-long-chemin-vers-liberte-affiche-vf-bande-annonce-vost-du-film/#8RqluYZTm5sdHPvc.99

n

Pourquoi je veux y aller :

- tout simplement parce qu'on est  en pleine célébration du récent décès de Mandela,et que l’arrivée de ce biopic sur nos écrans s’avère une bien belle opportunité pour rendre hommage à cet homme au destin extraordinaire qui a changé le cours de l'histoire.

- car il parait, selon les échos que ce film s’avère un des meilleurs biopics jamais réalisés, qui retrace avec minutie le destin exceptionnel du grand homme sans jamais tomber dans l’hagiographie ou le pathos.

- parce que dans le rôle titre, L’acteur britannique Idris Elba, 41 ans, héros des séries télévisées à succès, «The Wire» et «Luther» (dont j'ai déjà parlé récemment),  y est parait il exceptionnel.

2.  Suzanne

cannes-suzanne-critique1-600x324

Le pitch :  Le récit d’un destin. Celui de Suzanne et des siens. Les liens qui les unissent, les retiennent et l'amour qu’elle poursuit jusqu'à tout abandonner derrière elle...

Pourquoi je veux y aller :

 - parce qu'après un premier long-métrage déjà  remarqué,  la cinéaste Katell Quillévéré est venue sur la croisette présenté à la Semaine de la Critique en 2010,pour présenter Suzanne, portrait d’une femme sur près de 25 ans; aui a connu des échos très  positifs, 

 -pour justement vérifier si  ce fameux parti pris d’aborder 25 ans de la vie d’une femme en à peine 1h30 est réussi ou pas.

- parce que dans le rôle titre, Sara Forestier, capable du meilleur comme du pire, est parait il exceptionnelle, et la performance de Francois Damiens dans le rôle de son père,trés émouvant.

3.Le Géant Egoïste

 le-geant-egoiste-de-clio-barnard-revelation-de-la-quinzaine,M111132

  Le pitch :

Arbor, 13 ans, et son meilleur ami Swifty habitent un quartier populaire de Bradford, au Nord de l’Angleterre. Renvoyés de l’école, les deux adolescents rencontrent Kitten, un ferrailleur du coin. Ils commencent à travailler pour lui, collectant toutes sortes de métaux usagés. Kitten organise de temps à autre des courses de chevaux clandestines. Swifty éprouve une grande tendresse pour les chevaux et a un véritable don pour les diriger, ce qui n’échappe pas au ferrailleur. Arbor, en guerre contre la terre entière, se dispute les faveurs de Kitten, en lui rapportant toujours plus de métaux, au risque de se mettre en danger. L’amitié des deux garçons saura-t-elle résister au Géant Egoïste ?

Pourquoi je veux y aller :

- parce que ce film anglais a été une des révélation de la  dernière Quinzaine  des réalisateurs, et les festivaliers ont été bouleversé par cette fable réaliste et tragique dont l'émotion monte crescendo;

- parce que, selon la jeune cinéaste, ce film puise son inspiration de la littérature, puisqu'il est une adaptation contemporaine d'un conte d'Oscar Wilde mais s'inspire également du Steinbeck de Des souris et des hommes

- car cette fable tragique,  évoque également le chef d'oeuvre de Ken Loach de Sweet Sixteen, et qui pourrait éviter tout misérabilisme, le gros écueil de ce genre de drame social.

 Et sinon à part Belle & Sebastien donc, un autre film jeunesse vaut, à mon avis, largement le coup d'oeil. Il s'agit de Loulou et l'incroyable secret, le second tome de Loulou, d'après les albums jeunesse de Grégoire Solotareff...Mais avec tous les films enfants qu'il y a voir vu la période ( je refais d'ailleurs bientot un article dessus)difficile de tout voir...et vous alors, quels sont les films de la semaine qui vous tentent le plus?