vendredi 31 janvier

Concours Univers ciné: les gagnants de janvier 2014

  Il y a quelques semaines, j'ai lancé les hostilités de l'excellent site Universciné pour 2014   en vous offrant des codes de téléchargement  pour  deux films français peu médiatisés. Comme j'ai eu pour ce concours bien plus de participants que lors des autres concours Univers ciné, j'ai tiré au sort les gagnants (ce qui n'était pas forcément le cas lorsque j'avais moins de participants que de codes à offrir) , je vous donne le pseudo de ces gagnants, et j'attends que vous me recontactiez par mail afin... [Lire la suite]

vendredi 31 janvier

Philomena : le cinéma british se porte pas si mal...

   L'année dernière à la même époque, je vous avais parlé de cinéma anglais  en vous chroniquant notamment deux films ( Broken et The deep blue sea) issus de la Perfide Albion, deux films emblématiques du cinéma anglais contemporain,  et que je venais juste de voir et de beaucoup apprécier... Rebelote cette année, toujours exactement au même moment, un moment opportun puisque va commencer, à partir de demain soir jusqu'au dimanche d'après, le 9 février,  la 19ème édition du festival Ciné O’Clock, un... [Lire la suite]
jeudi 30 janvier

Fruitvale station: un premier film choc et bouleversant!!

Fruitvale station, sorti le 1er jour de cette année 2014 (histoire de faire coiencider sa sortie avec l'histoire qui se déroule aussi un 1er janvier),  a connu un peu, du moins dans ses prémisses, la même destinée que les bêtes du Sud  sauvages avait connu l'an passé. Récompensé à Sundance  en début 2013 par un Grand Prix du Jury, Fruitvale Station  a fait ensuite sensation à la section Un Certain Regard lors du dernier Festival de Cannes, exactement comme bêtes du Sud sauvages. Et comme ce dernier, Fruitvale... [Lire la suite]
jeudi 30 janvier

Cette vie rêvée de Walter Mitty m'a pas fait rever :

  Potzina, qui connait mon peu de gout pour les films peu rationnels et qui demandent de s'abandonner à une certaine rêverie et un imaginaire dont je fais parfois (souvent?) défaut, l'avait juré avant même que je pense à le voir : La vie révée de Walter Mitty, le nouveau film de Ben Stiller, n'était pas fait pour moi, et contrairement à elle, qui l'a adoré, j'allais bouder mon plaisir et ne pas me laisser prendre à cet univers entre poésie et imaginaire. Eh bien, dieu sait que j'aurais aimé lui donner tort, mais... [Lire la suite]
mercredi 29 janvier

Le chien qui louche: la BD qui nous donne envie d'aller illico au Louvre!!

A la veille de l'ouverture du Festival d'Angoulème, LE festival de la Bande dessinée, rien de plus logique que de vous parler BD et d'un des auteurs vivants les plus célèbres, j'ai nommé Etienne Davodeau. En effet, comme je suis de ceux qui aime la BD, mais de la BD sans super héros ni monstre à deux têtes,  il y a quelques années, des amis travaillant en rayon BD d'une bibliothèque , m'avaient fortement conseillé de lire les oeuvres de cet Etienne Davodeau dont à l'époque j'en avais jamais entendu parler, d'un auteur connu... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 29 janvier

Une sélection ciné garantie sans monstres, bestioles ni gros bras!!

 Si on jette un oeil sur les sorties de la semaine, on verrait qu'entre I Frankestein, Minuscule et the Ryan Initiative, pas mal de films surfent sur la vague des gros films plein de bestioles, d'actions et d'explosions en tous genres...bref, pas vraiment le genre de cinéma qui m'interpelle. Heureusement, en plus de Des étoiles, que je vous ai déjà conseillé il y a quelques jours, sort d'autres longs métrages qui s'interessent aussi aux humains, en y portant je l'espère un regard plein...d'humanité sur eux : 1. Dallas Buyers... [Lire la suite]

mardi 28 janvier

Top of the lake : une série 100% Jane Campion!!

   On l'a appris le 7 janvier dernier, juste après les festivités du jour de l'an et la galette à peine avalée : c'est bien Jane Campion qui a été choisie par Thierry Frémaux et ses sbires pour présider le jury du 67e Festival de Cannes, du 14 au 25 mai prochain, succèdant ainsi à  l'immense Steven Spielberg. Née en 1954 à Wellington, Jane Campion est bien évidemment connue comme étant l'unique réalisatrice à avoir décroché la Palme d’Or avec “La leçon de piano”, Palme d’Or en 1993, Mais c'est aussi la seule cinéaste... [Lire la suite]
lundi 27 janvier

Arman Mélies : un univers hyptonique et envoutant

Quand un artiste porte le patronyme de Méliès, cela ne peut qu'interesser le cinéphile que je suis, même si l'artiste en question est un musicien et non pas un acteur ou un cinéaste. Mais en fait, Arman Méliès, de son vrai nom Jean-Louis Fiévé, a bel et bien choisi son pseudonyme en  hommage à  Georges Méliès, le père du cinéma à effets spéciaux. Et cette filiation ne fait aucun doute lorsqu'on entend les compositions d'Arman Méliès, tant on trouve  son univers parfaitement cinématographique. En effet, ses... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 27 janvier

L'amour est un crime parfait, on est pour...et contre aussi!!

On l'avait déjà fait avec un beau succès (si on en juge évidemment le nombre de pages vues) avec le film de Valéria Bruni Tedechi,Un chateau en Italie, on renouvelle l'experience  (mais de façon inversée, je joue le "good guy", ce coup ci) en ce dernier lundi de janvier avec un autre film français qui divise pas mal de cinéphiles, si on en juge par les avis bien tranchés sur Allo ciné... Il se trouve en effet que les deux chroniqueurs de baz art ont vu L'amour est un crime parfait. Et si, pour ma part, et un peu à ma grande... [Lire la suite]
dimanche 26 janvier

Des étoiles : un premier film qui brille de mille feux...

  La semaine dernière, comme je vous l'avais annoncé, j'ai passé une bonne partie de mes journées au "Festival Drôle d'Endroit pour des rencontres", organisé par le Cinéma "Les Alizés" de Bron, tenant surtout à voir les avant premières afin, une fois n'est pas coutume, de tenter de vous parler des films avant qu'ils ne sortent en salles, et non pas deux mois après comme parfois ( n'est ce pas chère Potzina?)... Et comme le film qui a fait l'ouverture de ce festival sort dès mercredi prochain, je vous en parle sans plus... [Lire la suite]