lundi 31 mars

Le médecin de famille : quand le nazi prend forme humaine!!

Lors de ma récente chronique du film Diplomatie, cette si convaincante adaptation de la pièce de Cyril Gély, je disais qu'un des points passionnants du film était de voir à quel point le consul de Suède avait cru percevoir une faille dans l'attitude du général chargé de détruire Paris, et que c'était en s'appuyant sur cette faille, qu'il avait réussi à le manipuler et à le faire changer d'avis. Je me suis alors rappellé le procès d'intention qu'on avait fait au cinéaste allemand de la Chute, Olivier Hirschbiegel, qui avait osé... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 31 mars

Quand je serais grand, je serais ... critique ciné!!!

     Je me souviens- tiens, voilà que je me mets à faire du Pérec en ce lundi matin-, je devais avoir une quinzaine d'années, et je suis allé avec ma classe de 3ème (3ème-15 ans, oui ca tombe pas mal, a priori) voir un salon de l'emploi ou quelque chose de ce genre afin de me faire une idée plus précise de la profession de ses rêves, et j'ai dit, en sortant du salon, au prof qui nous accompagnait, à quel point j'étais déçu de ne pas trouver de réprésentants du métier de mes rêves. Lorsque ce dernier m'a... [Lire la suite]
dimanche 30 mars

Une histoire banale, peut-être, un film fort, assurément..

  Revoilà notre chronique de l'avant première du dimanche soir autour d'un film dont les médias vont peu parler, alors qu'il vaut largement le coup. Ce dimanche, j'aimerais vous toucher quelques mots sur Une histoire banale, le troisième long métrage d'Audrey Estrougo qui a notamment tourné « Toi, moi, les autres », une jolie comédie musicale avec Leïla Bekhti et Benjamin Siskou, et qui a eu toutes les peines du monde à financer son troisième long, dont le sujet a visiblement fait peur à tous les financeurs éventuels. Il faut... [Lire la suite]
dimanche 30 mars

Concours ILO ILO: 3 DVD de la Caméra d'Or 2013 à gagner!!

Ilo Ilo,  Caméra D'or du dernier festival de Cannes,  je vous en ai parlé à l'occasion de la sortie du film en salles en septembre dernier. J'avais en effet, grâce à Epicentre, eu la chance de voir le film en avant première  et j'avais été sous le charme de ce premier film justement récompensé à Cannes. Ce film, le premier d'Anthony Chen,  se déroule aussi en 1997 pendant la crise financière asiatique qui a visiblement beaucoup marqué le cinéaste. C'est comme je le disais dans ma chronique de l'époque une oeuvre... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 29 mars

le Horla, de Guillaume Sorel: Maupassant revu en BD

La bande dessinée adapte de plus en plus de romans français, qu'ils soient des best sellers récents (comme l'adaptation des enfants de la liberté de Marc Levy) ou bien plus des classiques de la littérature française. L'adptation du  Horla, par Guillaume Sorel, publié depuis le 12 mars dernier chez Rue de Sèvres, fait évidemment partie de la seconde catégorie. Le Horla est un des romans les plus connus de Maupassant et également un des plus connus notamment de la littérature fantastique, puisque 'on dit souvent que c'est un des... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 22:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 29 mars

Concours DAMNED DISTRIBUTION : Un lot de 3 DVD à gagner!!

 Ceux qui sont abonnés à ma newsletter doivent déjà le savoir puisque j'avais réservé a primeur de l' 'info à cette newsletter : le mois qui arrive sera forcément agréable pour les lecteurs de Baz'art puisqu,'à l'occasion des 3 ans du blog- déjà 3 ans-, un certain nombre de jeux concours, en lien avec des partenaires plus ou moins habituels,   je vais vous faire gagner encore plus de lots que d'habitude. On n'est pas encore avril, mais on commence quand même cette moisson de cadeaux avec un nouveau partenaire, l'éditeur et... [Lire la suite]

vendredi 28 mars

Mon ITW exclusive de Samuel Rondiere, le réalisateur de la Braconne

La Braconne est le premier film du jeune cinéaste Samuel Rondiere et je vous en ai parlé pas plus tard que dimanche dernier . J'avais envie de vous en remettre une couche sur ce film, tant ce premier long métrage m'a séduit par son ton et son regard plein de modestie et de sensibilité. Et comme Samuel Rondiere, en plus d'être un prometteur metteur en scène, est  est aussi un type sympathique et chaleureux, il a pris un peu de son temps pour répondre aux 10 questions sur son film que j'ai eu envie de lui soumettre :  Blog... [Lire la suite]
vendredi 28 mars

Deux grands festivals qui vont nous faire broyer du noir...

 Je vous avais dit il y a quelques semaines que lors de la première semaine du mois d'avril allait se dérouler tout un tas de festivals qui me faisaient particulièrement de l'oeil. Je vous ai déjà parlé de plusieurs festivals peu connus- Valence, Bobigny-, il est temps maintenant que je vous touche quelques mots sur deux festivals plus médiatisés et aux budgets plus importants, et surtout deux festivals qui ont un même fil conducteur, le polar, qu'il soit sous la forme littéraire ou cinématographique. Et cette année, j'ai bien... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 27 mars

Charlot, 100 ans, et toujours aussi vivant!!

Le 7 février  1914, l'acteur Charles Spencer, plus connu sous le nom de Charlie Chaplin,  eut l'idée de génie de revetir le costume (sa vieille redingote élimée,  son petit chapeau melon, sa fameuse moustache et sa non moins fameuse canne) de son personnage de Charlot,  un personnage de vagabond, en écho à son enfance particulièrement misérable,  et un personnage qui devient vite mythique pour des générations de cinéphile.  Et le 7 février 2014, soit tout juste 100 ans plus tard, figurez vous que votre... [Lire la suite]
mercredi 26 mars

Diplomatie: du théâtre filmé, peut-être, mais de l'excellent!!

 Je l'ai malheureusement employé un peu malgré moi lors de ma chronique hier du film d'Alain Resnais en salles sur les écrans depuis hier, mais pourtant cela m'agace lorsque les journalistes utilisent de façon péjorative le terme «théâtre filmé" dès qu'il s'agit de donner son avis sur un film tiré d'une pièce de théâtre. En effet, je trouve que c'est un procédé critique un peu trop facile et pas toujours réel dans certains cas, ce n'est pas parce qu'on adapte une pièce qu'on fait du théâtre filmé ( cf Alabama Monroe, 100% film... [Lire la suite]