babby siting En ce jour de la fête du travail, je fais la grêve aux chroniques chiadées et longues pour vous parler d'un film français qui ne nécessite pas forcément une analyse détaillée, puisque une seule chose compte pour ce Babysitting qui se démarque quand même bien de la production du cinéma français traditionnel : oui, Baby-Sitting, cette comédie réalisée par Philippe Lacheau (de la troupe d'humoristes La Bande à Fifi) et Nicolas Benamou, est une surprise plutôt sympathique qui a réussi à me faire déclencher quelques rires francs, ce qui n'est pas un mince exploit pour le rabat joie que je suis.

Il parait que le film fait beaucoup penser à évidemment à "Projet X" auquel il emprunte le même sujet et le même traitement, même si les réalisateurs s'en défendent, mais comme je ne l'ai pas vu le modèle de départ, je ne pourrais avoir d'élements de comparaisons et dire si oui ou non Babysitting parvient à se hisser au même niveau que son homologue américain.

Ce que je reconnais volontiers, c'est qu'après 20 minutes de mise en route assez laborieuse, le film décolle vraiment avec cette idée de found-footage (très à la mode dans le cinéma international depuis "Blair Witch" mais que le cinéma français avait boudé jusque là ) qui permet de revoir les images de la soirée 24 H après les faits, et voir la réactions à chaud des policiers et ces bourgeois (joué avec une certaine délectation par ce couple improbable Gérard Jugnot et Clotilde Coureau) passablement consternés est une vraie bonne idée comique qui fonctionne largement.

affiche-babysittingcopieBref, on (sou)rit pas mal tout du long du film et avec des répliques qui font moucheset une séquence à la fête foraine bien barrée et jouissive et qui met le mieux en perspective cette idée de found fountage ( on a vraiment la gerbe dans cette virée en kart).

Alors évidemment, d'après ce que j'avais entendu avant la sortie du film, je m'attendais à ce que le film soit encore bien plus transgressif et subversif et, hélas, le film s'achève hélas de façon aussi moralisatrice et consensuelle que ses modèles hollywoodiens, public familial oblige, mais par rapport aux dernières comédies que j'ai chroniqué, l'objectif de départ de Babysitting , à savoir celui de faire rire et passer un bon moment, est largement atteint.

BABYSITTING Bande Annonce Officielle Feat. LE PALMASHOW !