WTNY_Affiche Fr 120x160

Comme je le faisais remarquer hier sur Twitter, le film de Cannes dont on parle le plus depuis le début du Festiva hier l n'est paradoxalement pas projeté en compétition officielle, ni dans la sélection "Un autre regard", il s'agit de "Welcome to New York" le nouveau film d'Abel Ferrara qui retrace l'affaire DSK et qui sera  projeté samedi soir dans des cinémas cannois et dans le cadre du marché du film. .

Il faut dire que ce long métrage fait couler énormément d'encre depuis des mois, entre les rumeurs de pressions diverses et variées, le refus des chaînes de télévision de le co-financer, ou encore le départ d'Isabelle Adjani, remplacée dans le rôle d'Anne Sinclair par Jacqueline Bisset.

Très attendu, "Welcome to New York" fait également terriblement le buzz par le fait qu'il ne sortira  pas dans les salles de cinéma.

En effet, les producteurs et distributeurs du film, Wild Bunch et Wild Side sortent pour la première fois ce samedi 17 mai WELCOME TO NEW YORK, le premier film diffusé en e-cinéma avec Jacqueline Bisset et Gérard Depardieu.

Vincent Maraval et Brahim Chioua, les producteurs du film  ont en effet opté pour une distribution innovante en sortant le film directement en VOD dès samedi 17 mai. Facturé 7 euros pour les internautes français, et à des prix similaires pour les internautes du monde entier, il sera mis en ligne  sur plusieurs plateformes de vidéo à la demande. Ce geste s'inscrit dans le débat qui fait rage autour de la « chronologie des médias », cette réglementation qui oblige notamment les distributeurs des films qui sortent sur grand écran à respecter un délai de quatre mois avant de les rendre disponibles en vidéo.

Et personnellement, j'ai trés envie dès samedi d'aller sur une de mes plateformes préférées de film en VOD pour aller attiser ma curiosité assez immense sur ce film.

Déja car qu'on aime ou pas l'homme Depardieu l'acteur peut parfois être phénoménal, ce qui semble être le cas dans ce film. Thierry Frémaux, délégué général du festival, avait en effet vanté lundi soir "l'extraordinaire prestation" de Gérard Depardieu dans ce film devant les cinéphiles de l'association Cannes Cinéma.

Par ailleurs, comme je l'ai dit dans un ancien article  Abel Ferrara,étant un des cinéastes les plus brillants et les plus appréciés du cinéma américain d'auteur, qui a tourné à des chefs d'oeuvre de films noirs et sombres marqués par la rédemption et la foi (King of New York, Bad Lieutenant, deux grands succès publics, et Nos Funérailles, pour moi son meilleur film), je le considérais comme un des grands maitres du cinéma américain, et j'avoue qu'il fait partie de ceux dont j'allais voir tous les films, mêmes les mineurs....

Et pour vous donner vous aussi envie d'aller y jeter un oeil et meme plus , je vous laisse avec le synospis et la bande annonce, particulièrement alléchante de ce film.

Synospis :

 

Devereaux est un homme puissant.

Un homme qui manipule au quotidien des milliards de dollars.

Un homme qui contrôle la destinée économique des nations.

Un homme gouverné par un irrépressible et vorace appétit sexuel.

Un homme qui rêve de sauver le monde et qui ne peut se sauver lui-même.

Un homme terrifié.

Un homme perdu.

 Regardez-le tomber.