Sélection purement animalière ce mercredi 2 juillet : un dragon- grâce au Studio Dreamworks-, des loups israéliens et également, pour fermer le couvercle de cette arche de Noé... un dinosaure.... du cinéma évidemment , car à 78 ans et 40 ans de carrière derrière lui, je ne pense pas que Ken Loach sera offensé par ce titre :

 1. Jimmy's Hall

Jimmys_Hall_MASTER_STILLS_203__c__Sixteen_Films

Le pitch : Après un exil de 10 ans aux États-Unis, Jimmy Gralton rentre au pays pour aider sa mère à s'occuper de la ferme familiale.
L'Irlande qu'il retrouve, une dizaine d'années après la guerre civile, s'est dotée d'un nouveau gouvernement. Tous les espoirs sont permis…
Suite aux sollicitations des jeunes du Comté de Leitrim, Jimmy, malgré sa réticence à provoquer ses vieux ennemis comme l'Eglise ou les propriétaires terriens, décide de rouvrir le "Hall", un foyer ouvert à tous où l'on se retrouve pour danser, étudier, ou discuter. À nouveau, le succès est immédiat. Mais l'influence grandissante de Jimmy et ses idées progressistes ne sont toujours pas du goût de tout le monde au village. Les tensions refont surface.

Pourquoi je veux y aller :

- parce que film est un des tous derniers de ma liste  des 10 films que j'attendais le plus pour 2014  tant Ken Loach est un  immense cinéaste que j'aime tout particulièrement et encore plus depuis que je l'avais interrogé lors du Festival Lumière 2012 que j'avais longuement commenté sur ce site;

- car ce retour au drame et à l'histoire, quelques années après le palmé 'Le vent se lève', qu'on peut voir comme le second volet d'un dytpique consacré à l'Irlande des années 20,  dans une veine moins réaliste et comique que Looking for eric ou la part des anges, mais tout aussi respectacle et admirable.

 Bande-annonce : Jimmy’s Hall - VO

2. Dragons 2 :

 

Dragons-2

Le Pitch :

Tandis qu’Astrid, Rustik le Morveux et le reste de la bande se défient durant des courses sportives de dragons devenues populaires sur l’île, notre duo désormais inséparable parcourt les cieux, à la découverte de territoires inconnus et de nouveaux mondes.

Pourquoi je veux y aller :

- parce que Dragons 2 a été présenté hors compétition lors du dernier festival de Cannes  pour les 20 ans du Studio Dreamworks, et cette suite a été reconnue par tous ceux qui l'ont vu comme largement à la hauteur du premier volet.

- parce que justement j'avais raté le premier volet, alors même que j'ai pas mal de gens autour de moi qui m'en ont dit le plus grand bien, que ce soit au niveau des scènes d'action vertigineuses ou du message sur le dépassement de soi qui parle énormément aux enfants un film familial, c'est avant tout une oeuvre SUR la famille, qui pose des questions pertinentes sur le rôle de chacun dans la société ;

- et parce que niveau film familiaux justement, cet été 2014, me parait assez pauvre, par rapport aux années précédentes et que ce film est une des rares occasion d'aller au cinéma tous ensemble.

DRAGONS 2 : Bande Annonce Teaser VF (2014)

 

3. Big Bad Wolfes :

Le pitch :

Une série de meurtres d’une rare violence bouleverse la vie de trois hommes : le père de la dernière victime qui rêve de vengeance ; un policier en quête de justice qui n’hésitera pas à outrepasser la loi ; et le principal suspect – un professeur de théologie arrêté et remis en liberté suite aux excès de la police.

Pourquoi je veux y aller:

- parce que Quentin Tarantino en personne s'était enthousiasmé terriblement pour cette comédie noire inventive, la consacrant meilleur film de 2013;

- parce que le film a fait fureur lors du dernier Festival de Beaune, visiblement un des meilleurs films de la sélection Sang neuf et que je m'en veux de l'avoir raté;

- pour montrer que  le cinéma israélien ne se limite pas aux -souvents excellents films d’auteurs sur le conflit israélo-palestinien comme cherchent à le prouver les cinéastes Aharon Keshales et Navot Papushado,qui ont une forte prédisposition goût pour le cinéma de genre, tout en critiquant en toile de fond cette société israélienne.

Big Bad Wolves Official Trailer 1 (2014) - Thriller HD