science

Dans le titre " La Science du caca""  un album  jeunesse de Frédéric Marais paru en mars dernier aux éditions Gulfstream, il faut retenir plus le mot "science" que  le mot "caca", qui pourrait bien rebuter,  même si évidemment mes enfants ont plus été attirés ( oui oui à 8 ans on est encore dans le trip caca boudin)

En effet, voilà un bien bel album graphique sur l'utilisation par les hommes des déjections animales, par le biais d'une  approche scientifico-ludique qui fait mouche à tous les coups .

On  y apprend plein de choses dans ce livre, notamment  les hommes préhistoriques utilisaient les fientes d'oiseaux pour mettre de la couleur dans leurs peintures , et  que dans l'Antiquité, elles servaient à lutter contre les problèmes de calvitie ( conseils que mes enfants ont voulu que je mette en pratique vu ma calvitie plus que naissante)...

On y découvre également que les crottes du cachalot, l'ambre gris, servent à faire du parfum, que les tanneurs d'antan faisaient reluire leur cuir avec des déjections de chien ou que les Indiens d'Amérique appelaient la bouse de bison, «le bois de vache» car elle chauffait rudement bien. La bouse de bison était, chez les Indiens, appelée « bois de vache », et servait à entretenir le feu, dans les tipis.

Enfin, encore plus incongru, saviez vous qu'au Sri Lanka, une société s'est spécialisée dans la fabrication de papier… à base de bouse d'éléphants??

Bref, sur ce sujet qui pourrait être  scabreux ou grossier, mais Frédéric Marais  se sort prodigieusement de ce piège en  nous offrant une  mine d'informations aussi précieuses et délicates  où pas une seule fois un excrément n y'est représenté .

 Et par ailleurs,illustrations, colorées, drôles et intelligentes, contribuent également pour beaucoup au succès de cet album, qui cerise sur le gateau,  offre  en prime un marque page fabriqué, on vous le donne en mille. avec de la.... bouse d'éléphant, pardi!!.

Bref, voilà un bien bel exemple que la littérature jeunesse sait parfois alier le plaisir de la lecture et du divertissement avec le plaisir d'apprendre.