Comme tout cet été, cette semaine ciné est parsemée d'un très grand film reconnu dans un festival et d'autres films plus dispensables, plus legers, et plus appropriés. 

1.Boyhood, 

boyhood-by-richard-linklater-1093447-TwoByOne

 

Le pitch  : Chaque année, durant 12 ans, le réalisateur Richard Linklater a réuni les mêmes comédiens pour un film unique sur la famille et le temps qui passe.
On y suit le jeune Mason de l’âge de six ans jusqu’ à sa majorité, vivant avec sa sœur et sa mère, séparée de son père.
Les déménagements, les amis, les rentrées des classes, les premiers émois, les petits riens et les grandes décisions qui rythment sa jeunesse et le préparent à devenir adulte…

Pourquoi je veux y aller :

- parce que film  marque considérablement le cinéma de son empreinte en proposant une expérience unique, monter un film avec 12 ans de tournage derrière et des acteurs qui évoluent et grandissent sous nos yeux.

  - parce ce qe film fait partie, comme Gravity l'an passé,  de ces longs métrages au concepts  fort originaux sur le papier  qu'on a très hate de voir se matérialiser à l'écran, des projets qui semblent presque carrément irréalisables.

 - parce qe  le réalisateur Richard Linklater (auteur de la magnifique trilogie Before Sunset/ Sunrise/ Midnight fait un film très remarqué lors du dernier festival Sundance.

BOYHOOD - Bande Annonce

2. maestro

 

Le pitch :

Henri, un jeune acteur qui rêve de jouer dans "Fast and Furious", se retrouve engagé dans le film de Cédric Rovère, monstre sacré du cinéma d’auteur. Henri sort transformé de cette expérience insolite, enfin prêt pour l’amour.

Pourquoi je veux y aller :

- pour  La genèse de ce «Maestro» qui  est une histoire vraie, celle de Jocelyn Quivrin. L’acteur, décédé en 2009, avait été profondément touché par son expérience avec Eric Rohmer en 2007 avec «Les amours d’Astrée et de Celadon»: «a voulu revisiter tout cela», selon Léa Fazer, amie du comédien et réalisatrice de «Maestro».

- parce que dans le rôle du maestro, il fallait un acteur «qui avait la carrure d’un maître, ce à quoi peut prétendre Michael Lonsdale.

Maestro - Bande-annonce

3. Les Francis

 

les-francis-photo-530372ff768f9

Le pitch :

Quatre amis d'enfance liés par une promesse partent sur l'île de Beauté afin de découvrir les origines corses de l'un d'entre eux. Suite à un quiproquo, le voyage, qui se voulait initiatique, se transforme en une course poursuite infernale…

 Pourquoi je veux y aller:

Parce que cette visite en Corse permettra de se faire une petite dose de soleil et de vacances pour ceux qui ne peuvent pas y aller

 - parce qu'après les apaches l'an passé qui nous montrait une corse loin des clichés  de cartee postale, ces Francis se proposent de faire de même mais sous une veine plus légère

- pour la la génération d’acteurs qui présente  tous  une particularité commune : Alice David BrefMedi Sadoun et JiB Pocthier  Les Kaïra. Grégoire Ludig et David Marsais forment le duo comique du Palmashow, sans oublier, Jenifer, première gagnante de la Star Academy, signe son premier rôle au cinéma.

LES FRANCIS - Bande Annonce