"Lou Reed sur scène vous prenait toujours au dépourvu : C’était le genre de rebelle qui aurait mieux aimé s’arracher les yeux que de rester assis à écouter parler d’autres soi-disant rebelles ; un traître pour les deux parties, fuyant toute définition précise, y compris le concernant".

Après une chroique autour d'une rétrospective sur le rock en 50 ans de photos, parlons désormais d'un autre grand nom du rock, à savoir Lou Reed, décédé le 27 octobre 2013, le foie rongé par une hépatite contractée dès son premier shoot d'héroïne, à dix-sept ans.

 Volontiers cinglant envers ses fans, féroce avec les journalistes, odieux à l'égard de ses proches, Lou Reed se souciait comme d'une guigne du qu'en-dira-t-on. Nul doute que cette biographie sans concession – à mille lieues des hommages convenus – lui aurait plu.

Lou Reed est un vrai génie de la musique, qui révolutionna le rock au sein du Velvet Underground, puis en solo avec des albums cultes tels que Transformer (1972), Berlin (1973) ou encore Coney Island Baby (1976)

Du jeune homme en colère, marqué à vie par les électrochocs qu'on lui fit subir, adolescent, pour le " guérir " de ses " tendances homosexuelles ", au vieux sage affrontant le dernier combat de sa vie avec sérénité, du Velvet Underground à " Walk on the Wild Side " et d'Andy Warhol à David Bowie, Mick Wall retrace  dans cette biographie la trajectoire extraordinaire d'un outsider devenu icône. Une rock'n'roll star dont les frasques et la noirceur masquaient une sensibilité exacerbée et un sens aigu de l'autodérision.

La biographie de Mick Wall retrace l'existence et la carrière du guitariste dont la vie entière a été placée sous le signe du sexe, de la drogue et du rock'n'roll.

On aime particulièrement la plume de Mick Wall rythmée, avec pas mal d'humour, et la belle traduction de Michka Assayas, frère d'Olivier et spécialiste français du rock, lui rend parfaitement justice.

Loin de l'hagiographie  et de la biographie plate et sans point de vue, Lou Reed, Une vie donne immédiatement envie d'aller se faire une petite ligne...de "Walk on The Wild Side".

- Walk on the wild side - Lou Reed -