Pharrel Williams, certainement l'artiste musical dont on a le plus entendu parler cette année 2014 a sorti un bouquin chez Michel Lafon...mais rien à voir avec l'autobiographie neuneu et creuse comme les stars américaines adore pondre... Et c'est Virginie, ma compagne, et chroniqueuse intermittente chez moi qui l'a lu avec attention et vous en parle en détails sans plus attendre :

 pharell

Une biographie si jeune ai-je pensé en découvrant le livre consacré à Pharrel Williams ? Du personnage, je ne connaissais pas grand chose si ce n’est son tube planétaire Happy et sa dernière création croisée en vitrine d’une boutique de chaussures de sport récemment : des Stan Smith relookés avec des pois (j’avoue que j’ai carrément craqué sur le modèle, malheureusement cela n’existe que pour les hommes).

pharell 2

Cette collaboration avec Adidas n’est pas étonnante quand on connait, après avoir lu ce livre, tout le travail de création de Pharrel Williams avec différentes marques. En 2005, le chanteur s’est associé avec l’icône japonaise de la mode NIGO pour lancer deux lignes de vêtements de luxe, BBC et Ice cream. De nombreuses pages de cet ouvrage montrent les pièces que Pharrel Williams a imaginées à l’époque. Plus tard il est invité avec NIGO par Marc Jacobs à concevoir une ligne de lunettes de soleil Louis Vuitton. L’artiste collabore de nouveau avec Marc Jacobs pour l’habillage sonore du défilé printemps/été 2006 du prêt à porter féminin et crée une collection de bijoux Blason dévoilée  au grand public en 2008.

Pharrell a aussi travaillé avec Kiehl’s pour créer le sac bionic (utilisant le Bionac Yarn, une fibre issue du recyclage de neuf bouteilles en plastique) et le spray tonique Acai à base de baies (% des ventes reversé à l’ONG Rainforest Alliance).

pharell 3

Dans ce livre (qui, on le comprend vite, n’est pas une biographie mais un portrait à travers les différentes expériences du chanteur/créateur), on apprend que l’artiste est passionné par le Japon et qu’après la double tragédie du tremblement de terre de Tokoku et du tsunami qui dévasta le Nord-Est du Japon, il a participé au documentaire Tokyo Rising.

Pharrell Williams est un cinglé de l’espace et admire Buzz Aldrin, pionnier de l’aéronavale et icône des vols spatiaux habités, d’où la présence d’une conversation avec lui. Les références dans la culture populaire américaine à Buzz Aldrin sont nombreuses qu’il s’agisse du trophée des MTV vidéo Music Awards (astronaute brandissant son drapeau et baptisé The Buzzy) ou du personnage de Buzz l’éclair.

L’ouvrage évoque les installations « Les choses simples » et « Inside out » présentées par l’artiste et finalement c’est peut-être de musique dont il est le moins question si ce n’est à travers des conversations avec Jay-Z ou Kanye West par exemple.