J'ai présenté plusieurs fois la série Silex and the City du surdoué de la BD Jul , cette série dans laquelle Jul transpose notre société et ses problèmes dans le décor et la période de la préhistoire.
De ce décalage, Jul tire des gags, du vocabulaire et des situations drôles et réussies. La période préhistorique permet de rire de tout et de poser plus simplement des questions d'actualité qu'il serait beaucoup plus délicat d'évoquer  de façon plus frontale et contemporaine.

Cette série reine dans la BD humoristique  met en scène la famille Dotcom : Blog, le père est professeur de chasse et se lance en politique; Spam, la mère est professeur de préhistoire-géo; Web, la fille, rencontre Rahan de la pétaudière qui n’est pas sans évoquer un des fils Sarkozy; Url, le fils est en plein trip alter-darwiniste.

silex-and-the-city-tome-5-vigiprimate

Menace terroriste, prises d'otages, attentats, islamophobie et bonne conscience humanitaire sur fond de tourisme de masse, terrorisme, la violence sociale, la consommation de masse : autant de sujets brûlants et un peu délicats traités avec humour devant lesquels Silex and the City ne recule pas avec ce 5e tome  paru à la rentrée dernière.
Dans la vallée, on célèbre l'anniversaire de l'attentat du 11 septembre - 40001 contre le World Bipède Center. Devant la menace terroriste, un plan Vigiprimate orange est déclenché. Scandalisé par les expulsions, Url s engage au côté de Mammifères sans frontières, tandis que les parents Dotcom partent en vacances à Bab-el-Bipède, où les prix ont chuté. Catastrophe ! Url est pris en otage au Maghreb paléolithique. La famille Dotcom va de nouveau faire bloc pour obtenir sa libération.
Ce tome 5 traite, avec le même décalage temporel qui fait son incontestable  réussite, du printemps arabe, de l'extrémisme religieux vu d'occident, du business de l'humanitaire et de celui des enlèvements.
Fidèle à son habitude, Jul n'hésite jamais à placer un  jeu de mot, plus ou moins réussi, afin d'illustrer et d'égayer  son propos.

Même si le tome est sans doute moins fort que d'autres de la série, n'évitant pas certaines facilités dans les gags et les situations, on continue d'avoir le sourire aux lèvres pendant toute la lecture; car humour et reflexion pas si idiote que cela cohabitent donc toujours avec bonheur dans ce tome 5..

Maintenant,  la question mérite de se poser : est ce que Jul va encore arriver à se renouveller sans tourner en rond? Réponse certainement en 2015 avec un probable tome 6 de cette série qui truste toujours autant les têtes de vente...