Ah, les trains, les gares, les chemins de fer: quel monde merveilleux pour moi qui utilise ce moyen de transport autant que je le peux ( il faut dire que la voiture et moi, on n'est pas copains)...et en fin d'année dernière, plusieurs publications ont mis en avant les locomotives et le monde du rail sous toutes ses formes, avec notamment deux très beaux livres complets et richement illustrés qu'on se propose de vous détailler dès à présent :

 1. 600 trains de légende –Larousse Editions

600 trains

De l’expansion du réseau ferré en 1870 à l’apogée de la vapeur de 1914 à 1939, de la destruction d’une importante partie du réseau européen pendant la seconde guerre mondiale au renouveau du rail après 2000, cet ouvrage nous invite à monter à bord de trains de légende pour un voyage dans le temps. Comme je voyage presqu’exclusivement en train, c’est avec plaisir que j’ai retrouvé les quais de gare, les bruits de sifflets, les voyageurs remplis d’exaltation.  Les plus passionnés de techniques et de mécanique suivront avec intérêt les innovations des pionniers et des concepteurs de génie mais aussi les exploits liés à la construction ferroviaire mais pour moi ce livre a été une invitation à l’évasion.

J’ai découvert des étranges machines comme le chasse-neige de la C& PA utilisé aux Etats Unis et au Canada jusqu’en 1945 pour racler la neige et la glace entre les rails, les trains à vapeur à grande vitesse des années 30 en Europe. Encore plus étonnant peut-être, le Palace on Wheels (Palace roulant), un des trains les plus prestigieux du monde qui transportait autrefois les dirigeants du continent indien. Un circuit de 7 jours au bord de ce train est proposé aux touristes du monde entier aujourd’hui et permet de découvrir au départ de Delhi, les sites historiques du Triangle d’Or du Nord Ouest de l’Inde jusqu’au Taj Mahal. Chose assez dingue : les cabines possèdent leur salle de bain  et le train compte à son bord deux restaurants !

Je me suis imaginée à bord de la ligne d’exception Union Pacific, première ligne transcontinentale traversant l’Amérique du Nord et reliant Chicago à la Californie (aujourd’hui il faut 51 heures pour la parcourir entièrement) ; de la Canadian Pacific reliant Vancouver à Montréal ou bien encore de la Transsibérienne.

J’ai pris place à l’intérieur de l’autorail n° 92 de la Great Western Raiway grâce aux très belles photos montrant l’intérieur d’une voiture restaurée puis avec le même étonnement j’ai admiré l’intérieur de la voiture Pullman Cygnus.

J’ai rêvé que j’étais assise dans le célèbre Orient-Express qui traverse encore aujourd’hui 7 pays avec de nombreuses haltes et qui compte cabines privatives, stewards attentifs et repas de gourmets ou installée dans l’Indian Pacific découvrant l’Australie en regardant par la fenêtre à côté de mon siège.

Bref, voilà un beau livre pour les amoureux du voyage et pas seulement les amoureux des trains.

 2. La France en train, cheminots et voyageurs –Clive Lamming/ Marie-Hélène Westphalen (éditeur les arènes)

france trin

Dans La France en train, ce ne sont pas les machines, les wagons, la mécanique, les exploits techniques qui sont mis en avant mais les hommes…tous ceux sans qui ces trains ne pourraient pas rouler du cheminot au lampiste, de l’aiguilleur aux femmes garde barrière, du mécanicien au contrôleur.

Ces hommes ce sont aussi les voyageurs. Savez vous que les vacances et plus encore, le besoin de vacances, sont une création du chemin de fer ? En effet l’idée de partir pour se ressourcer ou se reposer nait avec le rail au XIXème siècle. Ces voyageurs sont inconnus ou illustres au contraire avec le récit de nombreux écrivains ayant décrit une scène se déroulant dans un train (Victor Hugo, Marguerite Yourcenar, Guy de Maupassant, Emile Zola, Maurice Leblanc, Philippe Delerm ; Tonino Benacquista entre autres).

Ceux qui montent dans le train ne partent pas tous en voyage : certains partent au front, d’autres en reviennent avec les trains sanitaires. Trains de la honte, trains de marchandise, trains de banlieue, l’usage est devenu une expression dans bien des cas.

L’originalité du livre est qu’il présente une grande variété de sources : des textes et des photos bien sûr, mais aussi des cartes postales, des documents, des affiches, des brochures.

Vous pourrez même décoder le langage cheminot avec le lexique fourni à la fin : si on vous parle de pèlerin, comprenez voyageur, de long nez il s’agit de TGV. Quant à l’expression descendre les valises, elle désigne un train qui fait un arrêt brutal.

Allez, hop  , plus qu'une chose à vous dire : tout le monde à bord ,  grâce à ces deux beaux livres, l'embarquement va commencer!