la-vraie-fausse-histoire-du-minotaure-1re-couverture

De la légende du Minotaure, je me souvenais simplement de Thésée et de son fil d'Ariane pour retrouver son chemin dans le labyrinthe construit par Dédale qui était le refuge du fameux Minotaure, mi homme mi taureau, mais absolument rien dans le détail de cette légende mythologique qui fait pourtant partie des incontournables du genre.

L'album de Frédéric Laurent (dont nous avions déjà beaucoup aimé il ya peu " Il y a un petit monstre qui habite chez moi" chez Balivernes Editions ) paru aux éditions Rêves Bleus, ne m'a certes pas forcément permis de revenir dans le détail sur cette mythologie ,car l'auteur et illustrateur recadre l'histoire à l'essentiel et aux souvenirs qu'il me restait: Thésée, le Minotaure et le fil d'Ariane.

Cependant,  même sans me souvenir de l'originale, je peux jurer que me mythe revu par Frédéric Laurent est plus drôle et légere et que le minotaure est bien plus sympa (ma fille voulait même lui faire un calin) que dans mes souvenirs d'enfant.

On y apprend que si personne n'était revenu de ce labirynthe dans lequel siégait Le Minotaure c'était tout simplement parce que personne n'avait trouvé la sortie. Et que le fameux  Thésée se taisait car il était taiseux . On le croyait donc muet, idiot, fou ou même pire, étranger ! Alors, par crainte et par principe de précaution, on le chassait. Toujours contraint à l’exil, il finit un jour par accoster en Crète. 

Le petit peuple était en pleine effervescence. C’était le grand jour, selon la tradition, chaque année, un jeune homme était désigné pour partir affronter l’effroyable créature mi-homme mi-taureau : le Minotaure… De belles illustrations - qui jouent pas mal sur des belles dualités entre ombre et lumières - et une pointe de suspens permettant de  revisiter avec humour  et intelligence cet étonnant mythe de Thésée et du Minotaure.