La première semaine ciné  de février fait un peu moins envie que celles de janvier : tant mieux, cela permettra de faire son retard parmi les grands films du mois passé...

Cela étant dit, il reste quand même quelques belles petites perles sur lesquelles on jetera volontiers un oeil, dans des genres aussi divers que le film d'horreur, la chronique anglaise musicale et pour finir, la comédie  française gentiment potache et un poil burlesque :

1. It follows

it-follows-horror-e1400095222897Le pitch :

Après une expérience sexuelle apparemment anodine, Jay se retrouve confrontée à d’étranges visions et l’inextricable impression que quelqu’un, ou quelque chose, la suit.
Face à cette malédiction, Jay et ses amis doivent trouver une échappatoire aux horreurs qui ne semblent jamais loin derrière…

Pourquoi je veux y aller :

-ar c'est un film qui a fait déjà couler beaucoup d'encre, notamment à Deauville à Cannes l'an dernier et certaines critiques l'ont annoncent déjà un "futur classique du genre d'hoereur ".

- parce que la bande annonce laisse entendre un film très  stylisé dans sa photographie comme dans sa bande-son  qui laisse penser que  It Follows semble suivre le mouvement d'un nouveau cinéma d'horreur plus soigné, assumé et diablement efficace, loin des found-footages pas toujours inspirés qu'on a beaucoup eu ces dernières années.

"It Follows" de David Robert Mitchell

2. Papa ou maman

Le pitch :

Florence et Vincent Leroy ont tout réussi.
Leurs métiers, leur mariage, leurs enfants. Et aujourd’hui, c’est leur divorce qu’ils veulent réussir. Mais quand ils reçoivent simultanément la promotion dont ils ont toujours rêvée, leur vie de couple vire au cauchemar. Dès lors, plus de quartier, les ex-époux modèles se déclarent la guerre,et ils vont tout faire pour NE PAS avoir la garde des enfants.

Pourquoi je veux y aller :

- Parce que comme pour Toute première fois, sorti la semaine passée, Papa ou maman a ravi le festival de la comédie de l'Alpe D'huez, où il a ravi le très convoité prix du Jury;

 - parce que malgré sa bande annonce et son pitch pas terrible, le film a été très apprécié par tous ceux qui ont eu la chance de le voir en avant première, s'enthousiasmant devant une comédie française drôle, trasngressive et très rythmée;

- pour le duo complice Marino Fois/ Laurent Laffite qui se livre à un remake de la guerre des rose pour le plus grand plaisir du spectateur qui compte les points.

PAPA OU MAMAN Nouvelle Bande Annonce (2015)

Un de ceux qui détend, qui libère, qui apporte une bouffée de bonheur et de bien-être - See more at: http://www.newkidsonthegeek.com/avis-film-papa-ou-maman-de-martin-bourboulon/#sthash.Ej01iHX3.dpuf

3. Frank

Michael-Fassbender-dans-Frank-de-Lenny-Abrahamson

Le pitch :

Jeune musicien rêvant d’être une rock star, Jon croise le chemin d’un groupe de pop avant-gardiste à la recherche d’un nouveau clavier. Il devient vite le protégé de Frank, leur leader, aussi fascinant que mystérieux : ce génie musical vit dissimulé en permanence sous une grande tête en papier mâché. Entre phases de doute et éclats de créativité, rapports fusionnels et crises de confiance, l’enregistrement du premier album du groupe et les concerts les conduiront dans une véritable aventure humaine de l’Irlande jusqu’au Texas !

Pourquoi  je veux y aller :

- parce que j'aime les films musicaux, et que celui ci, qui a fait l'ouverture du festival Ciné o Clock de Villeurbanne samedi dernier, semble, sur le papier du moins  sortir des sentiers battus;

de l’Irlandais Lenny Abrahamson, présenté aux derniers festivals de Sundance et de Dinard où nous avons pu le découvrir. Réalisateur des audacieux Adam and Paul et Garage,

- pour voir l'immense star Michael Fassbender, peu habitué au registre de la comédie, jouer tout le film avec un masque de bonhomme en papier maché sur la tête.