vincent En octobre dernier, le Festival du film indépendant de Bordeaux a recompensé   le Grand Prix du jury au film de Thomas Salvador, Vincent n’a pas d’écailles qui sort en salles le 18 février prochain .

Très réputé depuis une dizaine d’années dans le court métrage, ce premier long du réalisateur est une tentative aussi rare qu’audacieuse de filmer des super-héros français, mais de version totalement intimiste et minimaliste.

Le film a été projeté la semaine passée en Avant-Première au cinéma le Comoedia  en présence du réalisateur et comédien Thomas Salvador, j'ai eu la chance d'y assister, je vous en reparle très bientôt.

Entre Buster Keaton et Nanni Moretti, influences revendiquées par le cinéaste, ce film fantastique sans effets spectaculaire est un film décalé,  qui va à contrecourant de la production française traditionnelle, comme le montre le synospis et la bande annonce ci joint :

 Synospis : Vincent a un pouvoir extraordinaire : sa force et ses réflexes décuplent au contact de l'eau. Pour vivre pleinement ce don, il s'installe dans une région riche en lacs et rivières, et suffisamment isolée pour préserver sa tranquillité. Lors d'une escapade aquatique, il est surpris par Lucie. Ils tombent amoureux mais Vincent hésite avant de lui dévoiler son secret. Lors d'une bagarre qui tourne mal, son don est découvert. Il décide de prendre la fuite...

 Bande-annonce : Vincent n'a pas d'Ecailles

Grâce au distributeur du film Le Pacte, j'ai 10 X 2 places pour voir le film en salles à vous offrir.

  Pour participer, il suffit simplement de répondre au questionnaire ci dessous, jusqu'au mercredi 18 février 2015 midi.

Et ceux ou celles qui me suivront sur mon compte Twitter ou/et ceux ou celles qui auront liké ma page Facebook auront droit à une chance supplémentaire (mais il faudra me communiquer votre pseudo, évidemment). Bonne chance à tous!!