Pour la Saint Valentin, voici deux romans français sur l'amour particulièrement bons que j'ai pu lire dans leur version poche :

fidélités

 1. "Les Fidélités", le premier roman de Diane Brasseur,  qui sort en poche chez Points raconte l'histoire d'amour autour d'un homme, la cinquantaine bien sonnée, et  qui trompe sa femme avec une jeunette de  presque 25 ans de moins que lui....

Mais comme quoi mêmes les histoires les plus éculées peuvent se renouveller parfois lorsque l'auteur manie ces schémas connus avec talent et style singulier, rend assez passionnant ce monologue intérieur.
En effet, Diane Brasseur, qui était connue pour être scripte pour le cinéma (notamment de pleins de films que j'ai vu dernièrement : "Les gamins", "cheba louisa", "les lyonnais", "mais qui a retué pamela rose"?).choisit de revisiter le thème du triangle amoureux à travers le monologue intérieur d'un quinquagénaire pris entre deux femmes et qui ne sait vraiment pas quelle décision prendre quant à son avenir sentimental..

Et sous la plume sensible et très juste de cette jeune romancière, cette histoire d'une confondante banalité arrive à nous captiver et nous émouvoir en même temps. En effet, on croit parfaitement  à ces personnages, au tourment intérieur de cet homme, un peu lache mais pas vraiment salaud qui s'est retrouvé dans cette folle passion amoureuse un peu malgré lui. L'ambivalence des sentiments et des réflexions qui changent d'une minute à l'autre rend ce monologue très prenant et on le suit jusqu'au dénouement avec la plus grande des attentions.

Bref, ces Fidélités sont l'oeuvre d'une romancière au talent plus que prometteur!!

2. Moment d'un couple, Nelly Allard: un thriller sentimental au scalpel

moment

'Voilà. J'ai une histoire avec une fille, c'est une élue socialiste, ça dure depuis trois semaines, et maintenant elle veut que je te quitte, et là, nous parlions au téléphone, je lui ai dit que j'allais au cinéma avec toi, elle a commencé une crise d'épilepsie, elle a laissé tomber le téléphone, elle crie, je ne sais pas ce qu'elle a, je ne sais pas quoi faire".

 Prix Interralié en 2013, j'étais passé volontairement à côté de ce roman de Nelly Allard qui avait fait parler du coté du milieu germanoprotin, puisque visiblement le roman était largement autobiographique et racontait comment une élue socialiste aux dents longues avait brisé un couple en harcelant le mari, journaliste politique au Monde, après avoir couché quelque fois avec lui.

En effet, j'avais peur d'un roman classique et peu incarné sur un sujet énormément à la mode dans la littérature française.

Or,  à la lecture de ce Moment d'un couple, j'ai largement revu ma position : passé le versant  "roman à clé "( même si on peut se douter de l'identité de la briseuse de ménage, plusieurs indices nous le donnent ici et là et que si l'action du roman se déroule en 2003, "Victoire" a visiblement connu une ascension ministérielle fulgurante.), j'ai été épaté par la force et l'acuité de ce  thriller sentimental écrit au scalpel qui  touche par sa justesse de ton, entre humour, tension et portrait psychologique saississant sur la place de la femme et de l'homme ( même si celui ci n'a pas vraiment le beau rôle, à mon sens).

Passionnant et superbement écrit, ce Moment d'un couple est une des très bonnes surprises de la littérature française de ces dernières années. Voir autre chronique de ce roman ici même .